Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 02:07

14.03.2013
hollande_sos_racisme_lauvergeon
Photo : François Hollande
Rédigé par lesoufflet le 14 mars 2013.
A l’occasion de son show pathétique en « Province », le président de la république (SIC), François Hollande, n’a pas pu s’empêcher de lancer l’une de ses célèbres blagues de potachequi lui ont valu pendant tant d’années le mépris de la totalité du Parti socialiste. Cette fois-ci, sa sortie est en plus symptomatique de la conception socialiste de la démocratie.

 

 

 

Le président donnait une conférence de presse à Sombernon, dans la Côte-d’Or, quand il a évoqué la tuberculose bovine qu’il fallait « éradiquer définitivement ». Un membre du public a alors évoqué les « blaireaux », ce à quoi notre bon présiflan n’a pu s’empêcher de rétorquer, avec un petit sourire satisfait du comique qui a fait une bonne blague, que « les blaireaux aussi mais ça ya pas qu’ici, c’est une charge nationale ».

Déjà, il serait tellement agréable que l’on choisisse un président qui parle français correctement. Les « ya pas » et autres dialectes familiers n’ont pas leur place dans la bouche d’un président. On se souvient du niveau grammatical lamentable du débat entre Sarko et Hollande pendant la présidentielle.

C’est incroyable : on se retrouve avec un président qui n’est plus capable de faire une intervention en parlant un français soutenu, sans faire de fautes grossières. Évidemment, cette remarque était valable pour Sarkozy, mais il serait intéressant que ceux qui l’on traité de beauf inculte pendant tout le quinquennat, fassent également la remarque à leur guide socialiste.

Sinon, quand on connait le contexte économique et social de notre pays, on s’imagine qu’un président de la république voudra donner une image de sérieux, de rigueur, de gestionnaire, d’homme d’état, d’homme de la situation, et non pas celle d’un clown. Raté ! Le problème n’est pas qu’Hollande ne parvient pas à se hisser à la hauteur de sa fonction, le problème est qu’il n’a pas même pas la volonté d’essayer. Entre vulgarité et réflexions du niveau des cours de récré, Hollande n’a visiblement rien à envier à son prédécesseur…

Par ailleurs, cette blague de l’ex de Ségolène Royal montre la conception de la politique et de la société de la gauche : ils représentent  le bien contre ces abrutis de droite qu’il convient « d’exterminer » comme des insectes (ils l’ont d’ailleurs fait dès qu’ils ont eu le pouvoir en Russie, Allemagne, Italie, Amérique Latine, Asie…).

Les personnalités bonnes et éclairées de gauche doivent apporter la lumière aux beaufs homophobes xénophobes et réactionnaires qui travaillent à l’usine au lieu d’exercer dans la Pub et qui regardent TF1 au lieu d’Arte. Parmi ces arriérés (qu’on appelle également Français moyens), certains sont indécrottables et continuent à penser qu’il est préférable à l’éducation d’un enfant d’avoir un père et une mère, même après avoir entendu un discours de Christiane Taubira et vu une intervention émouvante d’Élie Semoun. Ceux ci sont définitivement perdus, il s’agit des fameux blaireaux, qu’il convient d’éradiquer au plus vite. Bien sûr, pour l’heure, une éradication au sens premier du terme n’est pas encore possible (même si Christiane pousse dans ce sens là), mais on peut toujours les éradiquer symboliquement, médiatiquement, en les faisant passer pour des vieux réac ringards !

On ne sait pas si on doit rire d’avoir un président neuneu qui fait des blagues de CM1 ou si on doit pleurer d’un chef d’état socialiste qui s’amuse en évoquant l’éradication définitive de ses opposants…  

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Retraites