Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 02:04

Jusqu’où dégringolera-t-il ? François Hollande subit dans le baromètre Ipsos-Le Point, la plus importante fronde jamais connue : 21 % d’opinions favorables (en baisse de 3 points), 75 % d’opinions défavorables (+ 4 points) et surtout 40 % d’opinions « très défavorables » (+ 5 points).

Le chef de l’État perd ses soutiens à gauche, et notamment le noyau dur de ses partisans, ceux qui avaient voté pour lui dès le premier tour de la présidentielle en 2012.

Ce triste record d’impopularité vient conclure une séquence marquée tout à la fois par les hausses d’impôts, l’épisode Leonarda, la dégradation de la note de la France par Standard & Poor’s et la révolte des « bonnets rouges » contre l’écotaxe.

Dans le grand escalier des sondages, François Hollande descend ainsi sa quatrième marche depuis son élection. Le premier palier avait été enregistré à la rentrée de septembre 2012 avec un dur passage de 56 à 44 % d’opinions favorables, puis, à la suite des polémiques sur Florange, il était passé de 41 à 35 % en décembre 2012. En février-mars 2013, l’affaire Cahuzac et la dérive des comptes publics l’avait de nouveau affecté, avec une chute de 36 à 26 % d’opinions favorables. La période octobre-novembre que Le Point.fr publie ce lundi achève cette descente aux enfers.

Jean-Marc Ayrault est emporté dans la tempête sans précédent qui souffle sur l’exécutif. Il égale le score du président de la République à 21 % de bonnes opinions (- 5 points) et perd ainsi la légère mansuétude dont il disposait à droite. Les opinions défavorables culminent à 72 % (+ 9 points). …]

Manuel Valls est le seul à passer à travers la mitraille : il demeure le plus populaire des hommes politiques, avec 56 % de bonnes opinions (stable). Au sein de son camp, l’affaire Leonarda s’estompe. [….]

Le Point

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique