Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 01:45

Lidl Suisse augmente ses salariés: le salaire minimum s'élève désormais à 3.300 euros. (BFMTV)

Le distributeur Lidl Suisse, filiale du groupe allemand du même nom, vient d'augmenter le salaire minimum versé à ses employés: il s'élève désormais à 4.000 francs suisses, soit 3.300 euros.

 

Le distributeur Lidl Suisse, filiale du groupe allemand du même nom, a décidé d'augmenter à 4.000 francs suisses (3.300 euros) le salaire minimum versé à ses employés à partir du 1er décembre prochain.

Actuellement, le salaire minimum versé par Lidl Suisse est de 3.800 francs suisses, et l'augmentation représente une hausse de 5% pour les plus bas salaires.

Le salaire minimum le plus élevé

Selon Lidl, ces 4.000 francs suisses représentent le salaire minimum le plus élevé en Suisse dans le secteur du commerce de détail, décidé par une convention collective de travail.

L'augmentation a été décidée dans le cadre d'un accord conclu avec les organisations syndicales. A la suite de l'accord, la masse salariale versée par Lidl augmentera de 2,5%.
    
L'accord prévoit une hausse également pour les autres catégories de salariés.

DIFFERENCE DU COUT DE LA Le distributeur Lidl Suisse, filiale du groupe allemand du même nom, a décidé d'augmenter à 4.000 francs suisses (3.300 euros) le salaire minimum versé à ses employés à partir du 1er décembre prochain.


Actuellement, le salaire minimum versé par Lidl Suisse est de 3.800 francs suisses, et l'augmentation représente une hausse de 5% pour les plus bas salaires.

Différence du coût de la vie

 en moyenne, les prix du commerce de détail étaient 11% inférieurs (en moyenne) en France, en Allemagne, en Italie et en Autriche.

-  dans le secteur des produits non alimentaires, la différence est de 5% seulement.

L’étude montre par ailleurs pour certains produits (électroniques et ordinateurs notamment), les prix en Suisse sont inférieurs à ceux pratiqués à l’étranger (France, Allemagne, Italie et Autriche)

D’où vient la différence de prix entre la Suisse et les autres pays ?

L’étude du BAK a mis en avant les facteurs qui expliquent cette différence de prix. Ainsi, une grande partie de la différence (9%) s’explique notamment par les « coûts imposés au commerce de détail suisse dans le domaine de l’approvisionnement« . En d’autres termes, on parle ici des denrées alimentaires, et notamment agricoles, qui sont fortement protégées (et encadrées) en Suisse, ce qui limite l’effet de la concurrence internationale. Avec l’impact que l’on sait sur le porte-monnaie des consommateurs.

Les 2 autres facteurs expliquant la différence de coût sont : 

- moindres coûts d’approvisionnement à l’importation (6%)

- moindres coûts de consommation intermédiaire (2%)

A l’inverse, la TVA joue un rôle modérateur sur le coût des denrées pour les consommateurs suisses puisque celle-ci est bien inférieure à celle des 4 pays de l’UE analysés. La contribution à la différence de coût de la TVA s’explique pour 7%.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Emploi - Chômage