Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 02:04

« Dans la ville syrienne de Banias ont été saisis des produits chimiques dangereux appartenant aux forces de l’opposition. Selon l’ambassadeur syrien à l’ONU, Bachar Jaafari, l’arsenal suffirait à détruire une ville ou un pays entier.

«Les autorités syriennes ont trouvés dans la ville de Banias 281 barils de produits chimiques dangereux», a déclaré Jaafari, soulignant que le repère était gardé par des « groupes terroristes armés ».

Parmi les substances se trouvaient du polyéthylèneglycol, du mono éthylène glycol, de la monoéthanolamine, de la diéthanolamine et de la triéthanolamine. Actuellement, les autorités syriennes procèdent à des recherches sur l’origine de ces produits dangereux.

Jaafari a demandé au représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Angela Kane, et Sellström Åke professeur suédois, qui dirige une équipe de recherche d’attaques chimiques présumés en Syrie, de se rendre en Syrie pour constater les faits.

« Cette invitation confirme la transparence du gouvernement syrien et son engagement à coopérer avec les Nations Unies dans la recherche de la vérité sur les allégations d’emploi d’armes chimiques» dans le pays, a déclaré M. Jaafari.

Le diplomate a également souligné que le gouvernement syrien était justement à l’origine de la demande adressée à l’ONU afin d’enquêter sur l’utilisation possible d’armes chimiques dans la ville de Khan al-Assal, près de la ville syrienne d’Alep. Ensuite, des experts et des responsables militaires ont déclaré que la substance chimique, probablement sarin, a été utilisé dans l’attentat du 19 Mars qui a tué 30 personnes. »

Aussi, Jaafari a rappelé qu’à la fin du mois de mai, la police turque a arrêté 12 membres de l’opposition syrienne appartenant au front Al Nusra (une partie de l’insurrection en Syrie qui est lié à Al-Qaïda) pour possession présumée d’armes chimiques (gaz sarin, plus précisément).

Selon un communiqué publié lundi par le service de presse de l’ONU, le Secrétaire général Ban Ki-moon, à son tour, «accueillit favorablement l’offre du gouvernement de la Syrie de poursuivre les discussions sur une mission de l’ONU afin d’enquêter sur les plaintes à propos de l’utilisation d’armes chimiques « en territoire syrien, bien que l’équipe d’inspection dirigée par Sellström Åke, refuse d’entrer dans le pays en raison de certaines divergences entre les parties. »

source RT traduction Fawkes (merci à Vladimir Guez)

En complément, lire également l’article de RT english : Enquête russe remise à l’ONU: les rebelles, et non l’armée, derrière l’attaque chimique d’Alep en Syrie

_______________________________

La Russie a la preuve que les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin le 19 mars près d’Alep. C’est ce qu’a indiqué à la presse l’ambassadeur russe auprès de l’ONU Vitali Tchourkine.

Des experts russes ont recueilli des échantillons sur le site de l’attaque et les preuves ont été transmises au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, a ajouté Vitali Tchourkine.

Les échantillons prélevés courant avril par deux journalistes du Monde avait bien révélé 13 cas d’exposition à ce gaz neurotoxique mortel. Ils avaient été imputés aux forces armées de Bachar el-Assad.

Le Figaro/AFP

relire : Des islamistes syriens arrêtés en Turquie avec du gaz sarin

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International