Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 01:20

Les rebelles syriens auraient utilisé du gaz sarin selon la magistrate Carla del Ponte.

Ce gaz neurotoxique entraîne la mort par simple contact avec la peau.

 

Des armes chimiques utilisées en Syrie ? C'est en tout cas ce qu'assure Carla del Ponte. Selon cette membre de la commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'homme en Syrie, les rebelles syriens ont fait usage du gaz sarin, un puissant gaz neurotoxique découvert peu de temps avant le début de la Deuxième Guerre mondiale en Allemagne.

Lors d'un entretien accordé à la radio suisse italienne dans la nuit de dimanche à lundi, Carla del Ponte a ainsi indiqué que "selon les témoignages que nous avons recueillis, les rebelles ont utilisé des armes chimiques, faisant usage de gaz sarin". L'ancienne procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a toutefois précisé que les "enquêtes devront encore être approfondies, vérifiées et confirmées à travers de nouveaux témoignages, mais selon ce que nous avons pu établir jusqu'à présent, pour le moment, ce sont les opposants au régime qui ont utilisé le gaz sarin". Les enquêtes devraient également montrer si le gouvernement de Bachar el-Assad a, lui aussi, utilisé ce type d'armes chimiques.

La magistrate a par ailleurs rappelé lors de l'interview radiophonique que les recherches de la Commission d'enquête de l'ONU sont encore loin d'être terminées. Pour rappel, les observations de cette Commission sont censées être présentées au mois de juin aux prochaines sessions du Conseil des droits de l'homme des Nations unies.


Le gaz sarin, qui a notamment été utilisé dans le métro de Tokyo en 1995, est un gaz inodore et invisible particulièrement dangereux puisqu'un simple contact avec la peau entraîne un blocage de la transmission de l'influx nerveux qui aboutit à la mort par arrêt cardio-respiratoire.

Le Center for Disease and Control Prevention d'Atlanta aux Etats-Unis rappelle par ailleurs que si ce gaz neurotoxique peut être utilisé en aérosol, il peut également servir à empoisonner aussi bien l'eau que la nourriture.

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International