Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 09:25

Addendum vidéo – Reportage JT France 2 20H (28.05.2013) – La charia déjà à l’oeuvre dans les zones ‘rebelles’

[à 04'11] « Notre but est d’instaurer un état islamique sur le modèle donné par le prophète en son temps et nous n’acceptons aucune alternative ! »

France2 20H

28.05.2013 : Syrie : Marine Le Pen condamne la levée de l’embargo sur les armes pour les rebelles Libération

——————————

Dans la nuit de lundi à mardi, les Vingt-Sept sont parvenus à un compromis boîteux sous la menace d’un effondrement imminent des sanctions imposées depuis deux ans au régime de Damas. Les livraisons d’armes aux rebelles syriens sont désormais autorisées.

Seul le souci de maintenir une façade d’unité européenne a permis de sauver, dans la nuit, cette négociation mal engagée.

Interdiction des ventes d’armes, refus de visa, gel des avoirs bancaires et financiers, embargo sur le pétrole: toutes les pénalités infligées depuis l’été 2011 venaient à échéance vendredi à minuit. Les Vingt-Sept sont tombés d’accord pour maintenir les sanctions à l’exception des livraisons d’armes, laissées à la discrétion des États.

Cette débâcle de politique étrangère avait été publiquement évoquée lundi soir par le Royaume-Uni et par l’Autriche, deux pays qui campaient pourtant sur des lignes opposées. La désunion témoigne aussi de la paralysie qu’impose la règle de l’unanimité à l’Europe, au pire de la crise syrienne. Les sanctions venaient automatiquement à échéance vendredi à minuit et il suffisait qu’une seule capitale de l’UE s’oppose à leur renouvellement pour que tombent toutes les pénalités infligées depuis l’été 2011 (refus de visa, gel des avoirs bancaires et financiers, embargo sur le pétrole et interdiction des ventes d’armes). […]

Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’UE, a souligné que la fourniture d’armes était «destinée à la protection des civils» et soumise à un certain nombre de conditions, notamment en terme de contrôles sur leurs destinataires, afin qu’elles ne puissent tomber entre les mains de groupes radicaux.[…]

Le Figaro Libération

FDESOUCHE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International