Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 00:22

soeur-agnes-Syrie.jpgLes Chrétiens d’Irak, d’Egypte, de Syrie….du Liban bientôt, ils s’enfuient des territoires gérés par les arabo-musulmans….Voici le témoignage de Mère Agnès Mariam de la Croix.

Les massacres de Bachar, l’opposition divisée, les groupes de djihadistes qui affluent, l’Iran et la Russie qui livrent des armes, les pays du Golfe aussi, les milices chiites qui oeuvrent sur le terrain. Un cocktail explosif !

 

Lire aussi : Syrie : décrétée nouvelle terre de Djihad

Chrétiens de Terre Sainte/Vidéo : un massacre de chrétiens a été évité de justesse à Taybeh en Judée-Samarie

Arabie Saoudite :Fatwa pour la destruction des églises : Le silence d’Obama

Alors que les médias occidentaux refusent volontairement d’en parler, les chrétiens du Moyen-Orient font aujourd’hui l’objet d’une persécution sans précédent par les musulmans qui cherchent à les éradiquer de cette région du monde. Les musulmans se réfèrent à une parole de leur prophète mahomet prononcée au 7eme siècle : il a déclaré que deux religions ne peuvent coexister sur la péninsule arabique. En clair cela signifie que l’islam doit régner en maître dans la région. Et cette parole est aujourd’hui reprise au pied de la lettre par les chefs musulmans. Le grand Mufti d’Arabie Saoudite a récemment déclaré une fatwa (règle religieuse islamique) sur l’obligation de détruire toutes les églises catholiques de la péninsule arabique ! La fatwa a jusque là été tenue sous silence par les médias occidentaux… Mais il y a un endroit au Moyen-Orient où les chrétiens sont protégés, c’est Israël. « Ce à quoi nous avons à faire face aujourd’hui et c’est l’un des grands problèmes dont les médias refusent de parler, c’est la persécution massive, le massacre et le nettoyage des chrétiens dans le monde musulman » déclare Cliff May président de la fondation « Défense de la démocratie ». Vidéo en fin d’article


Animé par Céline Galipeau sur Radio-Canada

Note Après avoir été informé de la persécution des chrétiens de Syrie par les islamistes qui cherchent à renverser Bachar Al Assad, le journaliste Luc Chartrand de Radio-Canada s’obstine à nier que l’opposition syrienne soit contrôlée par les islamistes. Chartrand n’a pas su tirer les leçons des persécutions similaires qui se sont intensifiées contre les chrétiens d’Égypte et d’ailleurs dans la région depuis le déclenchement du soi-disant printemps arabe.

Mère Agnès Mariam de la Croix Les chrétiens se sentent tous pour la première fois, durant les évènements, la cible de la violence.

Céline Galipeau

Parmi les nombreuses voix que l’on n’entend pratiquement pas depuis le début de cette crise il y a celle des Syriens qui, sans nécessairement soutenir le président Al Assad, craignent encore davantage l’opposition et parmi eux beaucoup de chrétiens qui comptent pour 8% de la population.

Céline Galipeau

Ils craignent qu’un régime islamiste ne succède un jour au régime Al Assad. Lors de son récent séjour dans la région, Luc Chartrand a rencontré l’une des principales voix de la communauté chrétienne de Syrie, Mère Agnès Mariam de la Croix.

Luc Chartrand

Pendant des mois, notre équipe a tenté sans succès de se rendre dans ce monastère chrétien de Syrie situé dans le diocèse de Homs.

Luc Chartrand

Comme les portes du pays nous sont restées fermés, les membres de cette communauté ont filmé eux-mêmes pour nous leur célébration de Pâques.

Mère Agnès Mariam de la Croix

Les personnes qui sont là… elles sont des personnes convaincues. Elles avaient la possibilité de partir. Nous avons tous décidé de rester et ça ne veut pas dire que nous ne sommes pas conscients quant au danger encouru.

Luc Chartrand

Comme il nous était impossible d’entrer en Syrie Mère Agnès Mariam de la Croix, fondatrice de la communauté, est venue nous trouver dans le pays voisin au Liban.

Luc Chartrand

Elle est porteuse d’un message : les chrétiens de Syrie sont menacés selon elle non pas par le régime de Bachar Al Assad mais plutôt par certaines factions de l’opposition.

Mère Agnès Mariam de la Croix

J’ai rencontré des familles, dont le père ou le frère ou l’époux ont été la cible directe de la répression islamiste et nous avons reçu dans notre monastère les caravanes de réfugiés sortant de Al Qusayr et allant vers Damas pour trouver un abri.

Luc Chartrand

La Syrie recense une douzaine d’églises chrétiennes qui comptent parmi les plus anciennes du monde et qui ont conservé des rites qui remontent aux sources de la chrétienté.

Luc Chartrand

Dans cette région de Syrie appelée la vallée des chrétiens, ils auraient été ciblés à cause de leur appartenance religieuse. L’armée syrienne pourtant accusée de massacrer la population est vue par les chrétiens comme une force protectrice.

Mère Agnès Mariam de la Croix

On se demande pourquoi l’armée n’était pas à Qusayr… Elle était là mais elle n’était pas en force et donc une grande partie de la population a été massacrée.

Mère Agnès Mariam de la Croix À Homs, une partie de la population a été massacrée. On voudrait me dire qui l’a massacrée. Je dis, je ne sais pas. Ce sont des bandes armées affiliées… qui se disent affiliées à l’opposition. Est-ce que l’opposition prendra la responsabilité de ces massacres ?

Luc Chartrand Est-ce que les chrétiens de Syrie paient aujourd’hui le prix pour leur soutien à Bachar Al Assad ?

Mère Agnès Mariam de la Croix

C’est trop dire d’un soutien. Les chrétiens n’ont pas de quoi soutenir un régime, vous voyez. Les chrétiens ont pris une position plutôt prudente par rapport à ce que nous avons… ce qu’on appelle la révolution, l’opposition syrienne. Car très vite cette opposition est devenue islamisée.

Luc Chartrand

La ville catholique de Zahlé au Liban est devenue le refuge de nombreux chrétiens qui ont fui la Syrie. L’évêché en recense quelques 200 dans la ville. Ce sont des victimes, dit l’évêque, des salafistes, les islamistes radicaux membres de l’opposition à Homs.

Mgr Issam Darwiche, archevêque de Zahlé

Ils ont occupé toutes les maisons des chrétiens. Ils ont chassé les chrétiens, même les familles qui étaient opposées au régime. Ils ont chassé tous les chrétiens de Homs, la région de Homs et occupé leurs maisons. Ils ont pris leurs biens.

Luc Chartrand

Sœur Agnès nous conduit chez quelques-uns de ces réfugiés. L’arrivée de journalistes déclenche chez eux de véritables mouvements de panique.

Luc Chartrand

Certains viendront tout de même nous parler. Le visage caché, loin des regards, à l’abri des murs de l’évêché.

Une réfugiée

Les gens sont terrorisés. Ils ont vu des chrétiens massacrés sous leurs yeux. Ils ne veulent pas parler.

Luc Chartrand

Pourquoi les gens ont peur même ici au Liban ? Réfugiés ici, pourquoi vous avez peur de nous parler ?

Autres réfugiés (Traduction sous-titrée) La parole est d’argent et le silence est d’or.

Mère Agnès Mariam de la Croix

La réalité sur le terrain était au commencement une réalité innocente. Nous étions tous d’accord pour demander, pour que le peuple, et les représentants du peuple et les opposants demandent la démocratie, la liberté, l’égalité, la fin du régime totalitaire c’est-à-dire ce que tout le monde sait, voyez ? Ça oui. Mais, petit à petit insensiblement ça a tourné, ça a mal tourné, je le dis.

Luc Chartrand

La révolution démocratique en Syrie serait-elle en train de devenir une révolution islamiste comme le prétend le régime ?

Mère Agnès Mariam de la Croix

Ce qui se passe sur le terrain et il faut être vraiment myope pour ne pas le voir, il y a une confessionnalisation extrêmement grave du conflit.

Luc Chartrand

Partout dans le Moyen-Orient actuel les chrétiens subissent les contrecoups des crises. Après l’exode des chrétiens d’Irak dans les années 2000, ceux d’Égypte ont été l’objet d’attaques en règle à l’automne dernier. Le printemps arabe prend pour eux l’allure d’un orage menaçant.

Mère Agnès Mariam de la Croix

L’Orient est en train de se vider de ses chrétiens… qui a déjà était une minorité à cause de ce… On a appelé cela le printemps arabe, moi je l’appelle chaos.

Luc Chartrand Pour Mère Agnès comme pour bien des chrétiens de Syrie, armer l’opposition serait le pire des scénarios, la promesse d’une véritable guerre interconfessionnelle.

***   ***   ***   ***   ***

Céline Galipeau et Luc Chartrand (en studio)

Mieux qu’on comprend tout à fait les inquiétudes des chrétiens… Mais on ce qu’on en est vraiment rendu à une guerre interconfessionnelle ?

Luc Chartrand

Faut nuancer ça Céline. Oui il y a des chrétiens qui ont été attaqués ou qui ont été tués à cause de leur appartenance religieuse ou communautaire. Oui il y a des éléments radicaux islamistes parmi l’opposition syrienne mais est-ce que c’est l’essence de l’opposition syrienne ? On peut en douter.

Luc Chartrand

À l’origine, c’était un mouvement massif, démocratique et pacifique. Il y a eu une répression, il y a eu, oui, une radicalisation de l’opposition et donc, oui, il y a un risque que ça dégénère.

Céline Galipeau

Vous avez rencontré des réfugiés en Turquie, à la frontière avec la Turquie, vous en avez rencontré à l’intérieur même de la Syrie et qu’est-ce qu’on vous disait ?

Luc Chartrand

Il n’y en a pas un que j’ai rencontré qui se disait militant religieux contre le régime de Bachar Al Assad. Ces gens-là, quand je leur demandais est-ce qu’il y avait parmi vous ou à côté de vous des islamistes radicaux en Turquie ils disaient tous non. Donc, les gens qui se sont réfugiés en Turquie et au Liban majoritairement c’est pas des gens qui menaient contre Bachar Al Assad une guerre de religion, pas du tout.

Céline Galipeau Enfin c’est une situation extrêmement complexe alors on va continuer de la suivre, merci Luc.

pointdebasculecanada - israel-flash - europe-israel - revoltes-en-europe

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions