Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 01:14

Selon Romain Joubert «militant lillois» le SDF français est devenu le bon compatriote qu’il faut défendre. C’est ce qu’entend très souvent un militant lillois pour le droit des Roms. Pour lui, « Il n’y a pas de combat prioritaire, les droits de tous les précaires doivent être défendus.»

Ah, le bon vieux SDF bien de chez nous… Avec la crise, il parvient presque à revêtir un aspect folklorique et pittoresque ! Sa petite barbe jaunie par la clope, sa bouteille de Villageoise, ses blagues graveleuses ou sa démence rigolote. Finalement, ça fait parti du patrimoine, c’est bien de chez nous, ça respire le bon Français ! 
Romain Joubert, 25 ans, travaille dans un bureau d’études à Lille. Il habitait dans le quartier d’Hellemmes quand a été créé, il y a un an, un village d’insertion pour les Roms. A l’époque, le maire avait été pris à parti par des manifestants contre le projet. Romain Joubert milite dans plusieurs collectifs lillois pour le droit des Roms, depuis cette période. Il précise qu’il a écrit ce texte en son nom.

Depuis un an que je milite pour le droit des Roms dans la Métropole Lilloise, je n’ai jamais autant entendu cette phrase :

«Mais pourquoi vous ne vous occupez pas de NOS SDF français ?» Cette phrase, je ne l’entends plus seulement de la bouche de militants d’extrême droite, mais aussi de personnes précaires, de travailleurs sociaux ou d’étudiants de tout poil.

Il me paraît urgent, dans ce climat, d’apporter une réponse à cet argument massue qui donne lieu à des situations comme celle de Saint-Maur (Val-de-Marne) où le maire UMP a expulsé des Roms pour y mettre des SDF « locaux ».

«Le plus inquiétant, c’est que ce genre de discours n’est plus propre au FN. C’est un discours que l’on entend quotidiennement à la fac, au travail, de la part de personnes de tous les milieux sociaux et de tous les horizons politiques y compris bien à gauche.

Les SDF sont bien souvent isolés, en rupture, n’ont plus recours à leur droit, sont isolés et nécessitent une prise en charge spécifique. Or avec les Roms, la situation n’est pas comparable. Premièrement, nous sommes face à des situations familiales. Ensuite, il est question de citoyens européens victimes de discriminations à l’école, au travail et au logement partout en Europe.

Rue 89

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société