Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 02:57

La dernière commission de quartier a été marquée par la fin de non-recevoir de la mairie à l’adresse du projet de petit centre commercial porté par le propriétaire de la boucherie halal. En cause : la diversité alimentaire que ce dernier ne respecte pas.

À moins d’un improbable revirement, la dynamisation commerciale du quartier Bellefontaine ne devrait pas passer par Ramzi Chtouki et son projet de créer un mini-centre commercial. Le boucher de Bellefontaine, dont le commerce «halal» ne désemplit pas et qui fait vivre 17 salariés, ne pourra occuper les locaux vacants de l’ancien supermarché discount «Dia», au nom tout simplement de la «diversité alimentaire» qu’il ne respecterait pas. Cela lui a été clairement rappelé lors d’une commission de quartier pour le moins tendue qui s’est tenue mardi soir dernier à Bellefontaine.

Alors que la réunion touchait à son terme, une ultime question fut posée à Marie-Jeanne Fouqué au sujet de l’avenir du projet de M. Chtouki. Dans un enregistrement que «La Dépêche» a pu se procurer, on entend distinctement la réponse de la maire de quartier : «On a préféré ne pas donner suite au projet. Nous souhaitons un supermarché où l’on trouve de tout, afin que les habitants puissent acheter de l’alcool, du cochon et même des bonbons Haribo (1), et j’assume !» 

Stupéfaction dans la salle, surtout chez Ramzi Chtouki, qui fondait beaucoup d’espoir dans son projet : «Mon projet était bouclé en auto-financement. J’avais l’accord moral du propriétaire. Surtout, je faisais travailler entre 50 et 60 personnes sur le quartier. Je ne comprends pas cette situation.» D’autant, précise encore le boucher, qu’il n’a jamais dit qu’il y ferait du «halal».

Dans un quartier composé en grande majorité de population musulmane, les propos de Marie-Jeanne Fouqué ont été interprétés, par certains, comme une offense. …

La Dépêche

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/546571-toulouse-mairie-veut-limiter-les-commerces-halal

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers