Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 02:40

Tunisie-ghannouchi
_____________________________

«Les journalistes et autres qui ne vérifient pas leurs informations et relayent des rumeurs au lieu de les enterrer méritent d'être jugés selon la chariâ : 80 coups de fouet» (Dixit Rached Ghannouchi). Vidéo...

Cet avertissement a été lancé par le président du parti islamiste Ennahdha lors de son prêche avant la grande prière du vendredi qu'il a conduite au siège de son parti, au quartier Montplaisir, au centre-ville de Tunis.

Sans dire un mot sur l'affaire révélée par la blogueuse Olfa Riahi à propos de son gendre, Rafik Abdessalem, le mari de sa fille Soumaya, et accessoirement ministre des Affaires étrangères, qui a payé à sa «cousine, mariée et mère de deux enfants», la facture d'une nuit passée à l'hôtel Sheraton à Tunis, Rached Ghannouchi s'est emporté, comme toujours et à l'instar de tous ses partisans, contre les médias.

Selon lui, les temps modernes appartiennent aux médias; malheureusement ils sont corrompus et font la propagande à qui ils veulent. «J'appelle les hommes d'affaires à investir dans les médias pour les maitriser. Ces médias souillés entrent dans nos cœurs sans prévenir et ils sont capables, à travers les rumeurs qu'ils colportent, d'influencer les gens ainsi que nos enfants. Ils menacent notre paix et sèment les troubles dans la société», a-t-il lancé.

Pour M. Ghannouchi, ces médias ainsi que les personnes qui entendent des rumeurs et qui les répètent, méritent d'être punis selon la loi islamique. Et le texte coranique est clair: 80 coups de fouet. Brrr... Tous les journalistes et les millions de Tunisiens qui ont relayé l'information au sujet du gendre bien aimé – le nouveau Sakher El Materi dont les Tunisiens doivent supporter les frasques – et la nouvelle affaire du Sheraton doivent donc se préparer pour recevoir... des coups de fouet.

Qui a dit que la Tunisie est en voie de devenir une république à la fois bananière et islamique ?

Source : Kapitalis, 28 décembre 2012

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International