Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 01:30
Deficit

Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants ont atteint au terme des sept mois de l’année 2012 les valeurs de 15575.5 MD en exportation et 21941.9 MD en importation, avec des importations qui continuent de progresser plus rapidement que les exportations selon des taux respectifs de 14.6% et 3.7% par rapport a la même période de l’année 2011, selon les dernières statistiques de l’INS pour les six premiers mois de l’année en cours.

Suite à cette évolution des échanges, le déficit commercial s’est creusé de 897.6 MD par rapport au premier semestre 2012 et le taux de couverture a perdu 7.4 points par rapport à son niveau de l’année dernière pour atteindre 71.0% contre 78.4% en 2011.

La répartition par régime montre une baisse du rythme de croissance sous le régime off shore à la fois au niveau des exportations et des importations.

En effet, sous ce régime les exportations ont perdu de leur dynamisme et enregistrent une baisse de 0.9% contre +18.9% durant la même période de 2011 et les importations ont baissé de 2.5% contre +17.5% durant la même période de 2011. Sous le régime général, les échanges se sont améliorés aussi bien pour les exportations que pour les importations avec des taux respectifs de 12.9% et 23.7% contre -3.8% et -2.8% durant l’année précédente.

L’augmentation de 3.7% enregistrée par les exportations a été rendu possible grâce à la plupart des secteurs et essentiellement aux secteurs des produits agroalimentaires (+2.5%), de l’énergie (+22.4%), des mines phosphates et dérivés (+3.2%), des industries mécaniques (+12.9%) et des autres industries manufacturières (+15.2%). En revanche, les exportations du secteur des industries électriques ont enregistré pour la première fois cette année une évolution négative de -0.3%. De même, les exportations du secteur textile, habillement et cuir reste en baisse avec un taux de -8.6%.

Sous le régime off shore, le ralentissement enregistré par les exportations durant les 7 mois 2012 s’explique, d’une part, par le déclin continu au niveau des exportations du secteur textile, habillement et cuir (-8.7% contre -7.3% durant le premier semestre de la même année), et d’autre part, par le retournement du rythme de croissance des exportations des industries électriques (-0.2% contre +0.4% durant le premier semestre de la même année). Cette évolution s’explique essentiellement par la baisse de la demande extérieure adressée au marché tunisien par nos partenaires européens, suite au ralentissement de l’activité observé cette année dans la zone euro.

Les importations continuent de progresser à un rythme plus rapide que les exportations avec un taux +14.6%, suite a la hausse des importations enregistrée dans la plupart des secteurs, essentiellement les produits alimentaires de 13.4% (38.7% en 2011), les produits de consommation autre qu’alimentaire de 15.7% (-0.7% en 2011), l’énergie de 36.3% (16.9% en 2011) . De même les achats des biens d’équipement ainsi que des matières premières et demi-produits restent soutenues avec des évolutions respectives de +12.1% et 7.1%.

Selon la répartition géographique des échanges, les résultats montrent que la dégradation du solde global de la balance commerciale est imputable au déficit enregistré avec certains pays et particulièrement avec la Chine où le déficit a atteint un maximum de -1276.7 MD et avec certains partenaires européens comme l’Italie de -216.5 MD, l’Allemagne de -126.0 MD et l’Espagne de -500.4 MD. En revanche, le solde a été excédentaire avec d’autres pays, essentiellement avec la Libye de 770.2 MD et la France de 656.5 MD.

Il est surprenant que la Tunisie qui à fait le "choix de l'ISLAM ne trouve pas solutions et solidarités auprès de ses partenaires religieux du moyen orient.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie