Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 16:47

Recep-Tayyip-Erdogan1[1]

Le despote islamo-conservateur Recep Tayyip Erdoğan a affirmé lundi 23/11/14 que les femmes ne pouvaient pas être naturellement égales aux hommes. Ce personnage mégalomane entraîne toute la Turquie dans une nouvelle ère obscurantiste.

Durant une allocution devant une assemblée composée en majorité de femmes pour un sommet sur « La Justice et les Femmes », Erdoğan a critiqué durement les féministes en les accusant d’être opposées à la maternité. Dans un passage de son discours il a confirmé que « notre religion – l’islam- a défini une place pour les femmes dans la société : la maternité ».

Il joue évidemment sur les différences physiologiques et physiques pour mieux museler l’être humain « femme » et tous les droits qui y sont associés.
De très nombreux observateurs de la Turquie accusent l’actuel président d’une grave dérive autoritaire et de vouloir islamiser la société turque.

Erdoğan prépare progressivement le pays à des changements profonds concernant notamment les femmes. Il est fermement opposé, par exemple, à l’avortement (autorisé depuis 1983), et son gouvernement envisage de présenter un projet de loi au Parlement réduisant la période de grossesse pendant laquelle l’avortement est autorisé en passant de 10 semaines à 4 ou 6 semaines.

Mais le président échafaude un avenir bien plus sombre, il ira beaucoup plus loin. Il est de plus en plus clair qu’à terme les femmes seront confinées à la maison : pour la maternité, pour élever les jeunes enfants, exécuter les tâches ménagères, etc… comme dans d’autres pays proches de la Turquie. Il souhaite que chaque femme mette au monde au moins trois enfants.

N’a-t-il pas déjà fustigé officiellement les femmes qui rient ou qui parlent trop fort en public?
Vous verrez que les droits des femmes vont leur être progressivement retirés.

Et la Turquie veut entrer dans l’Europe ? Si les femmes européennes ne comprennent pas aujourd’hui le danger majeur qui se profile pour leur proche avenir, il est grand temps de s’informer et de se mobiliser pour éviter le rapprochement de la Turquie et de l’U .E.

Par ailleurs les affabulations du président turc commencent à faire beaucoup jaser en Turquie et à l’étranger. Certains médias étrangers plus libres font carrément dans la moquerie.
Très sûr de lui, Erdoğan a affirmé le 15 novembre dernier, au sommet des autorités musulmanes d’Amérique latine, que ce n’était pas Christophe Colomb qui avait découvert le continent américain, mais bien des marins musulmans en 1178.

Et d’ajouter que Christophe Colomb mentionnait l’existence d’une mosquée sur la côte cubaine.

Tout le monde sait bien que les Vikings ont précédé Colomb. Vers l’an 1000, les récits rapportent qu’un certain Leif Erikson (le nom est à confirmer) avec un équipage réduit a navigué depuis le Groenland jusqu’à une terre qu’il aurait appelée Vinland et qui se situerait très au Nord du continent américain. Mais il est encore plus probable que les premiers à avoir abordé les terres américaines étaient les chinois.

Erdoğan se ridiculise complètement. Les historiens et autres chercheurs n’ont jamais vu ou connu de vestiges suggérant une présence musulmane ancienne aux Amériques. Le président turc s’enfonce dans ses fantasmes.

La folie des grandeurs frappe également le président. Il emménage dans un nouveau palais présidentiel. Inaugurée en grande pompe, il y a un mois, jour anniversaire de la fondation de la république turque, cette imposante bâtisse d’une superficie de 200.000 m² a été construite en lisière de la capitale Ankara. Selon la presse turque, ce bâtiment aurait coûté 350 millions de dollars.

Rien n’est trop beau pour le « Grand Calife Turc ».

La Cour Constitutionnelle et les autres institutions turques sont devenues des organes-marionnettes, les médias sont muselés, les étudiants très surveillés, internet verrouillé, des militaires emprisonnés. C’est le triste constat, sur ce qui se passe actuellement en Turquie.

Nous n’oublions pas non plus son comportement inacceptable face à l’Etat islamique, sa haine des Kurdes, son refus de revoir l’histoire arménienne.

Les femmes turques seront donc limitées à des objets fonctionnant pour la reproduction et à des tâches subalternes pour la plus grande gloire d’un homme imbu de son pouvoir sur les corps et les âmes.

Les femmes en Turquie sont à terme condamnées à un silence minéral.
La conclusion s’impose avec force : pas de Turquie en Europe !

JACQUES D’EVILLE

vu sur : http://www.lepeuple.be/erdogan-pas-degalite-homme-femme/25430

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International