Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 01:05

a-legitime defense arme droit 8 LONG criminels et politiciens2

En cette mi-août, Antony, 21 ans, et l’un de ses amis étaient en vacance au Cap d’Adge. Dans la nuit du 13 au 14 août, ce Toulousain s’était rendu dans une discothèque. Sur le chemin du retour, dans la nuit, il entend les cris d’une jeune fille qui appelle à l’aide. Les deux amis aperçoivent un homme très violent qui porte des coups de couteau.

« Une fille appelait au secours et nous avons voulu avec un ami la défendre. C’est tout. […] Cette fille appelait à l’aide. Nous sommes intervenus avec mon ami pour l’aider en maîtrisant le jeune qui portait des coups de couteau et qui avait déjà blessé du monde. Nous ne savons rien du début de l’altercation. Mon ami devait le faire tomber et moi je devais le ceinturer et lui maîtriser les bras afin qu’il cesse de blesser les gens. »

Mais lorsqu’ils interviennent, le criminel leur porte plusieurs coups de couteau. L’un d’eux touche Antony au niveau du cœur, très grièvement blessé, il est admis à l’hôpital à Montpellier, où il est toujours soigné.

« J’ai été opéré. J’ai la poitrine ouverte pour que le chirurgien puisse recoudre mon cœur qui avait une entaille d’un bon centimètre. Oui, j’ai failli mourir parce qu’une fille appelait à l’aide. J’ai vu la mort de près. Il a même touché une artère tout ça parce que nous avons voulu porter secours à quelqu’un. Mon ami a lui aussi été bien touché, il est entaillé sur les pectoraux et a été ouvert de derrière la tête jusqu’au cou. Nous avons eu malgré tout beaucoup de chance, mais jamais nous ne nous sommes battus pour les beaux yeux d’une jeune fille. Pas nous deux dans tous les cas. »

Si Antony devrait pouvoir retourner bientôt chez lui, c’est déjà chose faite pour l’homme qui a tenté de le tuer. Les juges de la République l’ont déjà remis en liberté.

« Je réagis, car je regrette que cet individu soit juste placé sous contrôle judiciaire alors que j’ai failli mourir ».

se désole le jeune homme.

contre l'insécurité retour à la milice nationale2

Source : Jeune Nation

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société