Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 03:28

Le terrain où devrait se construire la mosquée est actuellement cultivé par un maraîcher qui ne veut pas partir.

Initialement publié le 11/07/12 à 10h36

Une quinzaine d’emplois menacée

A Annemasse, le dernier maraîcher de la commune se mobilise pour préserver une parcelle de 7000 m2 qu’il exploite depuis trente ans.

(…) Depuis 30 ans, Pierre Grandchamp exploite une parcelle municipale à proximité de son domicile à Annemasse.
Mais le 31 décembre prochain, la municipalité récupérera ce terrain dans l’intention de le vendre à une association musulmane qui souhaite y construire une mosquée. (…)

Pour la municipalité, socialiste, il s’agit surtout du rejet de la communauté musulmane. (…) Le maraîcher a saisi le tribunal des baux ruraux. L’affaire sera jugée en janvier prochain.

Source : France 3merci à 3-4

A la quasi unanimité, le conseil municipal a approuvé mardi 10 juillet la vente d’une parcelle au Brouaz au profit de l’association des musulmans d’Annemasse.

Jean-Pierre Benoist

Louis Mermet

Robert Borrel

Des élus de la majorité (Robert Borrel) comme de l’opposition (Jean-Pierre Benoist -ndlr: voir son article « Vive la République » au sujet de la mosquée- et Louis Mermet) ont qualifié le moment « d’historique ». Lors de sa séance, le conseil municipal affichait un profond ‘œcuménisme républicain’ (sic) et un peu de solennité. Tout le conseil (à l’exception d’Anne Michel qui a voté contre) a approuvé la vente d’un terrain de 7 040 m2 pour 704 000 euros à l’association Centre culturel des musulmans d’Annemasse (CCMA). Situé à côté du rond-point reliant les avenues Mendès-France et Lachenal dans le quartier du Brouaz, le terrain est actuellement cultivé par le maraîcher Pierre Grandchamp. Ce dernier qui est locataire de la parcelle a engagé une procédure auprès du Tribunal des Baux ruraux pour contester son éviction de ce terrain.

Source : Le Messager

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions