Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 21:07

Victimes de près de 200 attaques à main armée depuis le début de l’année, les commerçants sont exaspérés et certains n’hésitent pas à s’armer pour se défendre et à transformer leur boutique en «bunker».

Cambriolés, braqués, séquestrés… Depuis quelques mois, les bijoutiers, joailliers, horlogers et orfèvres sont au bord de la crise de nerfs. Selon nos informations, ces commerçants très exposés ont été déjà la cible de 327 agressions en tous genres entre le 1er janvier et le 31 octobre dernier, dont 191 vols à main armée. Soit une moyenne d’environ un hold-up tous les deux jours! Un bilan statistique consolidé par les fédérations professionnelles et porté à la connaissance du Figaromet en évidence que ces attaques se sont soldées par un taux d’échec de 15,6 %…

«La nouvelle génération de braqueurs de bijouterie est composée de voyous peu aguerris et d’autant plus dangereux qu’ils montent sur des coups en fonction de l’opportunité du moment, sans préparation et avec fébrilité, rappelle Doron Lévy, consultant spécialisé dans la gestion des risques et auteur d’une étude sur le hold-up pour le CNRS. En cas de résistance, ils n’hésitent pas à employer la force, frappant et blessant, au risque d’en arriver à des fins tragiques…».

Face à des voyous armés de fusils à pompe, de haches, de masses ou encore de répliques d’armes de poing plus vraies que nature, les commerçants ont la tentation de réagir…

Le Figaro

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers