Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 02:13

Posté par Thomas DEBESSE le 15/04/2013 à 22:32. copie autorisée

Il y a quelque temps je vous ai relaté quelques aventures lors de la Manif Pour Tous du 24 mars, mais je ne vous ai pas raconté ma soirée. Ce même jour se sont passés d'autres événements sur les Champs-Élysées, à bien dissocier de la première manifestation.

Une fois La Manif Pour Tous terminée, je suis allez rejoindre les Champs-Élysées pour aller voir ce qui s'y passait, en espérant ne pas avoir raté grand chose… C'est dur de couvrir deux manifs en même temps !

En haut des Champs près de l'Étoile

Une foule est amassée sur le barrage qui bloquait les champs. Pendant qu'un grand nombre de gens tapent bruyamment du plat de la main sur le plexiglas, certains jouent les héros en haut des barricades…

En haut des barricades

Mais un coup de lacrymo et toute la place se vide :

Barricades

Pendant ce temps les gendarmes soufflent… la journée est longue à faire le piquet…

Pffff

Gendarmes Gendarmes

Remarquez comment les Champs-Élysées sont fermés… les barricades au centre, des véhicules à droite et à gauche sur les trottoirs, et pour colmater les trous quelques gendarmes patientent sagement…

Champs fermés

Pendant ce temps certains font des photos souvenir… Certains manifestants posent devant les barricades avant de repartir, certains touristes repartiront chez eux avec de beaux souvenir de la plus belle avenue du monde !

Photo souvenir Touriste

Les CRS aussi rapporteront des souvenirs :

Ça tourne !

Certains montent la tente… on ne sent pas vraiment le sérieux de l'opération… une jolie photo pour l'occasion ?

On monte la tente

Le campeur propose des chips aux gendarmes :

Hey, tu prends l'apéro ? Une petite chips ?

Mais pendant ce temps-là, derrière ces gendarmes, les véhicules de polices s'en vont. Entre ces deux clichés, il s'est passé seulement 16 minutes :

Avant Après

Et au loin, sur les champs, on aperçoit une foule nombreuse :

Foule au loin

J'arrive à passer le barrage du nord sans difficulté. À bien regarder, on peut se demander s'ils protègent les Champs, ou plutôt l'entrée du souterrain qui passe sous la Concorde ?

Souterrain

Descente des Champs-Élysées

Finalement en contournant deux trois rues on peut s'engager sans difficulté sur les Champs-Élysées qui semblent calmes quand on les descend :

Legende

À l'approche du rond-point des Champs-Élysées, l'attroupement que nous apercevions tout à l'heure est plus visible :

Attroupement

Les gens sont en famille, debout, assis :

Familles

Pique-niquent :

Pique-nique

Au moins une élue est parmi eux, il y en a sans-doute d'autres :

Élue

Rond-point des Champs-Élysées

Je me rapproche encore du rond point des Champs-Élysées, la foule se densifie, en regardant au dessus des têtes j'aperçois une rangée de voitures de CRS qui bloquent toute la largeur de l'Avenue :

Sans issue

Voilà la raison de l'attroupement en ce lieu, alors que le reste des Champs est dispersé ! En fait il est plus facile d'entrer sur les Champs-Élysées que d'en sortir !

La nuit tombe, fumigènes, drapeaux, chants, certains sont montés sur des abribus ou des kiosques, une ambiance festive règne :

Fumée

Avec la nuit et les torches, les Champs se parent de rouge. La foule ne cesse de scander des slogans comme « On veut du boulot, pas du mariage homo », entre deux chants…

Rouge

Il y a toujours de nombreux drapeaux français et régionaux :

Régions

Régions Régions

Notez que la présence de ces drapeaux régionaux ne peut être attribuée aux conseils régionaux des régions représentées, et espérons qu'aucune région ne portera plainte pour vol de drapeau ou de symbole !

Je m'approche encore, les CRS ne sont plus très loin. Juchés sur un feu tricolore, deux hommes haranguent les foules, mégaphones à la main :

Sur le feu

Trompes, cornes et tambours

Alors retentit un puissante trompe, précédée d'une banderole « Hollande tu vas nous entendre ‼ » :

Banderole

Un pick-up s'avance :

Pick-up Pick-up

Monté sur le pick-up, une corne de brume de bateau, tout Paris peut entendre !

Corne de brume

Écouter la corne de brume :


Vous pouvez télécharger cet extrait audio en vorbis, en mp3 ou en flac.

Le bruyant char s'avance avec la foule :

Char

De nouvelles torches s'allument, les Champs s'illuminent de rouge encore une fois :

Rouge

Les gens scandent « À l'Élysée, à l'Élysée, allez… ».

À l'Élysée ! À l'Élysée !

On entend aussi des tambours, plusieurs personnes ont amené leur propre corne, certes moins impressionnante :

corne

Ça crie, ça chante, les drapeaux s'agitent dans l'atmosphère pourpre :

Rouge

En résidence

S'il était assez facile d'entrer sur les Champs-Élysées, il était par contre beaucoup plus difficile d'en sortir !

La foule est nombreuse ici :

Legende

Les manifestants ne se préoccupent pas trop des policiers :

Legende

Des manifestants lèvent des banderoles et les accrochent aux arbres, la foule crie « Hollande, Facho, le peuple aura ta peau ». Certains commencent à s'asseoir :

Legende

Legende Legende

Remarquez les CRS qui ne forment encore qu'une bande discontinue et irrégulière.

Le front

Les manifestants chantent : « On n'entend pas chanter les CRS ».

Legende

Mais non, les CRS ne chantent pas, ils ont alors formé un front, juste passé 20h15.

Legende

Et Paf ! ça attaque, lacrymos et matraques :

Legende Legende

Protégé comme je suis je ne subis rien des lacrymos, je n'en sens que l'odeur à travers mon écharpe.

Prise

Rapidement le front de CRS me dépasse :

Legende

Ce qui me permet de filmer et photographier derrière les ligne :

Legende

Malheureusement, avec un sac dans une main et un appareil photo de l'autre, je fais une proie facile. Très vite deux paires de bras musclés me prennent par les épaules et je décolle littéralement de terre, ou plutôt du pavé…

Cela me permettra, malgré moi, de filmer derrière la barrière des véhicules de police :

Legende

Derrière les lignes

Je capture au passage un journaliste officiel avec un beau matériel qui n'a, semble-t'il, pas pris le risque d'aller filmer sur les Champs-Élysées, se contentant de filmer les arrières gardes :

Legende

Plusieurs personnes se font emmener :

Legende Legende

Un agent enfile ses gants pour la palpation :

Legende

Fourgon

Après palpation, les manifestants montent dans le fourgon, certains chantent :

Vous pouvez télécharger cet extrait audio en vorbis, en mp3 ou en flac.

Alors qu'une femme demande à rejoindre son mari dans le fourgon, un homme dit en blaguant « venez ! Allez, venez ! On aura une collation à l'arrivée ! Allez madame ! » :

Vous pouvez télécharger cet extrait audio en vorbis, en mp3 ou en flac.

Embarqués, ils ne semblent pas vraiment s'inquiéter, et saluent ceux qui sont dehors d'un V victorieux  :

Fourgon
Source : kto clip.

Dans le fourgon c'est plutôt tranquille :

Dans le fourgon

Les dangereux terroristes trépignent de rage et manifestent avec violence leur haine, saccagent le fourgon et insultent les forces de l'ordre (ou pas) :

Belle équipe
Source : un anonyme

Les gazeuses sont de sortie :

1
Face à face :

2

Manuel gaze les mères en colère interviennent

2
4
Un chef de groupe CRS rencontré en marge des manifestations raconte en "off" que le mécontentement augmente à grande vitesse dans les rangs de la policedevant le rythme de travail de ces dernières semaines. Il y a de fortes chances pour que les syndicats, Alliance en tête, se saisissent de cette question d'ici très peu de temps. Que le rythme des manifestations soit maintenu et le gouvernement pourrait se retrouver avec un casse-tête (un de plus) à résoudre !

Un millier de personnes en silence sur l'esplanade des Invalides :

V
Un journaliste gazé :

J

2


 

 

Auto-manifestation à Nantes

120 voitures dans les rues de Nantes.N

 

Bien escorté, le panier à salade attend d'improbables interpellés supplémentaires qui ne viendront jamais :

Attente

Après un petit tour au poste, pour un contrôle d'identité, les manifestants retournent voir le chauffeur du fourgon pour le remercier de la course :

Merci

Au passage l'un d'eux donne sa dernière madeleine à une policière qui avait faim… elle avait le droit vu l'heure.

Ça fut la première et ce sera certainement la dernière fois qu'elle verra quelqu'un qu'elle a emmené au poste lui offrir le casse-croûte. Une madeleine c'est plus tendre que des boulons, et à la différence des boulons, la madeleine n'était pas imaginaire…

Analyse

En fait, comme à l'Étoile où les gens battaient du plat de leur main les barricades ou comme au rond-point des Champs-Élysées à grand renfort de trompe, s'il y a une condamnation à donner, c'est celle d'avoir fait beaucoup de bruit. Nous sommes loin de l'étrange vision de Manuel Valls, parmi de nombreux autres mensonges.

Là encore pas de boulons lancés, pas de policiers blessés… Le plus étonnant est de constater que les interpellés sont d'abord ceux qui se laissent faire.

Vraiment ils interpellent n'importe qui pour faire du chiffre… ceux qui sont emmenés sont ceux dont on n'a rien à craindre, et qui sont le plus facilement saisissables… Il suffit de se laisser cueillir en fait, comme une fleur. La meilleur façon d'être interpellé, c'est d'être au mauvais endroit au mauvais moment, et surtout de ne rien faire !

À propos des lacrymos

Je ne peux conclure cette page sans faire une remarque que beaucoup attendent : oui l'équipement de protection contre les gaz lacrymogènes que j'ai décrit dans mon billet sur La Manif Pour Tous est très efficace.

J'étais vraiment au milieu des gazages, mes vêtements en sont ressorties complètement salis, et témoignaient des aspersions que j'ai subi. Des lacrymos, je n'en ai ressenti que l'odeur…

C'est un peu ce qui a provoqué mon interpellation d'ailleurs : j'étais trop calme au milieu de tout cela ! Rien ne m'atteignait… Et j'étais tout aussi facile à saisir.

Comme je n'ai pas de carte de presse pour justifier ma présence, j'ai été embarqué. Mais puisque les médias officiels ne font pas leur travail d'information, il faut bien que les citoyens prennent des risques pour faire ce travail que personne ne veut vraiment faire.

En supplément

Voici une vidéo qui récapitule ce que j'ai pu enregistrer (vidéo et sons) :

Cette vidéo peut être également visionnée sur Dailymotion, ou bien téléchargée dans son format original.

Pour compléter ce petit photo reportage, je vous conseille de visionner trois vidéos :

 

 

Je conseille également à votre lecture le billet de Fikmonskov qui relate ces mêmes événements.


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société