Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 23:28

Alerte_piggy2

 

Le Centre communautaire musulman de Montréal (CCMM), la mosquée de l'islamiste Ali Sbeiti, prêche la haine de la démocratie et des homosexuels. Citation:

 

La liberté que défend le libéralisme est une liberté absolue. C'est-à-dire que s'il le désire, le peuple peut accepter une chose qui lui nuira certainement. Par exemple, le Parlement anglais qui a légalisé l'homosexualité peut tout aussi bien légaliser l'héroïne ou l'inceste. Il n’y a aucune raison logique pour expliquer les décisions. Quelle est la différence entre l'homosexualité et l'inceste ?
En s'appuyant sur la philosophie du libéralisme, la démocratie occidentale a prouvé son vide idéologique. Toutes les valeurs morales peuvent y être détruites.

source originale (archivée ici)

 

La mosquée du mollah Ali Sbeiti (lequel s'auto-proclame représentant à Montréal du Guide suprême de la révolution Khomeiniste, le Grand Ayatollah Khamenei) établit une équivalence morale entre l’homosexualité et l'inceste; l'homosexualité serait aussi condamnable et abominable que le viol de ses propres enfants... De plus, cette mosquée désavoue la démocratie libérale.

 

Piggy_is_going_downMontage Photoshop

La mosquée d'Ali Sbeiti, un imam à la solde du Grand Terroriste Ali Khamenei, relaie les édits du Guide suprême, basé en Iran, où la charia permet qu'un homme condamné pour sodomie soit jeté d'un lieu élevé, les mains et les pieds liés...

 

(Iran Human Rights Documentation CenterEn 1982, le Parlement iranien a adopté la Loi de Hodud et Qisas. Cette loi fut la première législation codifiant les châtiments basés sur la charia. Une loi complémentaire fut adoptée en 1983. La République islamique d’Iran a fusionné ces lois dans un code unique en 1991. Le Code pénal d’Iran, entré en vigueur cette année-là, a expressément codifié les peines applicables en cas d’adultère, de sodomie et d’autres actes homosexuels.

Selon ce Code, la peine de mort s’applique à toute personne reconnue coupable de sodomie. La méthode d’exécution a été laissée à la discrétion du juge. La loi islamique accorde un vaste pouvoir discrétionnaire au juge dans la détermination de la méthode d'exécution d’une personne reconnue coupable de sodomie. En pratique, la plupart des condamnés sont exécutés par pendaison, bien que l'ayatollah Khomeini avait auparavant affirmé que dans les cas de sodomie, le juge pouvait ordonner que le condamné soit décapité par l’épée, brûlé vif, lapidé, jeté du haut d'une montagne ou d'un autre lieu élevé, avec les mains et les pieds liés, ou exécuté par l’effondrement d’un mur sur sa tête.

Denied Identity: Human Rights Abuses Against Iran's LGBT Community, traduction par Poste de veille

 

Ha! - mais ne vous en faites pas, braves gens, car la vice-présidente au contenu de Québec Inclusif, Nour Farhat, une alliée effective du mollah Ali Sbeiti, nous assure que rien dans l'Islam ne justifie la discrimination envers les homosexuels... Quelle hypocrisie! - unehypocrisie typique des membres de Québec Inclusif.

 

Nour_Farhat_gays

 

Nour Farhat, qui a coordonné avec Ali Sbeiti dans le sous-sol du CCMM le front Khomeiniste de résistance à la Charte de la laïcité, nous assure aussi que, si les homosexuels sont persécutés au nom de l'islam, ce ne peut être que par les «wahhabites» des pays du Golfe, et jamais par des mollahs assermentés par le régime iranien...

 

Nour_tweet_2

 

Suivant la stratégie caractéristique de la secte de Batris Khomeinistes à laquelle elle appartient, Nour Farhat essaie d'éluder toute accusation d'extrémisme en dirigeant l'attention des mécréants vers les boucs émissaires préférés des Khomeinistes, à savoir les vilains «wahhabites» et ces coquins de salafi-jihadistes. Du coup, elle camoufle son «propre» soutien au régime islamo-fasciste de Khamenei, en s'attaquant à ces sunnites «extrémistes terroristes».

 

Nour_tweet

 

Les Khomeinistes basés en Occident prétendent adhérer aux valeurs de la gauche afin de pouvoir ventiler leur haine de l'Occident. Mais cela ne les empêche pas de faire l'apologie de l'extrême-droite réactionnaire iranienne qui applique la charia et réprime dans le sang toute dissidence (aussi bien démocratique que homosexuelle).

Il s'agit d'une manoeuvre typique des sectaires Khomeinistes: l'amalgame de leur fascisme haineux à un affect anti-Occident bien dissimulé sous une façade pseudo-progressiste, et la dénonciation aussi hypocrite qu'opportuniste des wahhabites et salafi-jihadistes.

Screen shot 2014-03-27 at 6.35.51 PM

 

Nour Farhat a écrit Allah Akbar (Allah est le plus grand) dans son commentaire du 11 février 2011 sur la page «Iran Military», un site de propagande du régime islamo-fasciste des Khomeinistes iraniens, lequel régime promeut la persécution des homosexuels et le renversement des démocraties libérales. Nour «Inclusive» Farhat saluait la vidéo de propagande intitulée : «How Iranians support their government».

 

Elsy_dalila_ccmm

La Batri Elsy Fneiche et l'Inclusive Dalila Awada fréquentent aussi cette maison Khomeiniste implantée à Montréal et dirigée par l'islamiste Ali Sbeiti, promoteur de la révolution terroriste de Khomeini et mollah du Hezbollah financé par l'Iran via l'Ahlul Bayt Assembly of Canada, dont il est le vice-président.

 

En écoutant des propagandistes du hijab comme Nour Farhat et Dalila Awada prétendre dénoncer l’intégrisme, alors qu'elles ne contestent pas, ni ne dénoncent, le mollah intégriste Ali Sbeiti (bien au contraire, elles s'y allient), on en conclut qu'elles endossent le Khomeinisme: elles semblent promouvoir les intérêts de leur secte de Batris Khomeinistes, vigoureusement hostile aux homosexuels et à la démocratie libérale.

Comment peuvent-elles prétendre lutter contre l’intégrisme, tout en répétant la propagande Khomeiniste, en fréquentant le CCMM, et en s’alliant au représentant de Khamenei à Montréal ?

On se demande, au final, si ces musulmanes, ainsi que le mollah Ali Sbeiti et ses adjudants (comme Hussein Hoballah et Talal Taha du Sada al-Mashrek) ne prennent pas les Québécois pour des imbéciles, et aussi, comment des gens supposément intelligents (comme Michel Seymour et Rémi Bourget) peuvent se laisser prendre à cette taqqya, à ce piège aussi grossier que la fraude nommée «féminisme islamique»...
 
Lire aussi:

L'organe de jonction entre l'Iran des ayatollahs et le Québec

Islamisme et désinformation : Lettre ouverte à Rima Demanins Joboury, par Hélios d'Alexandrie

Québec : l'imam Ali Sbeiti, champion du multiculturalisme

Iran : Fatwa pédophile de Khomeini sur le site du Guide suprême Ali Khamenei

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions