Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 02:43
Description DARPA Logo.jpg
http://rt.com/usa/203371-darpa-ebola-response-proposals/

* Qu'est-ce que cette "prochaine chose"?
De quel paradigme parle cette division militaire qui regroupe les plus grands scientifiques de la planète et qui développe les plus hautes technologies génétiques?
Est-ce que l'injection d'un vaccin, contenant un rétrovirus par exemple, pourrait déclencher une réaction mutagène capable d'interférer sur le code génétique humain pour en changer sa nature?
Pourrait-il s'agir de la "marque de la bête" (marque biogénétique) prophétisée dans le livre de l'Apocalypse (cette "marque de bête" sera une condamnation charnelle et spirituelle irrévocable)?

La "marque de la bête" sera bien plus qu'un implant à radio-fréquences. Elle aura comme premier objectif d'identifier les personnes qui la recevront pour qu'elles soient distinctes "de la masse", pour ainsi détecter systématiquement ceux qui ne l'auront pas reçue. Les avancées technologiques dans le domaine de la biogénétique nous permettent de croire que la "marque de la bête" aura comme deuxième visée d'interférer sur l'ADN pour produire des changements génétiques qui auront une incidence sur la cognition, le psychisme et le comportement (épigénétique).  

La corruption de la génétique humaine et l'élimination sélective, voilà ce qui se passe dans les souterrains de la science! Les publications scientifiques tentent de nous faire croire que les avancées dans le domaine du génie génétique visent à rallonger l'espérance de vie humaine et à guérir les maladies aujourd'hui incurables. Mais, la biogénétique, la robotique, l'intelligence artificielle, la biologie synthétique, la nanotechnologie et la montée du "transhumanisme" obéissent à un agenda qui vise un changement profond de la morphologie humaine.  

Les technologies génétiques s'inscrivent à l'intérieur d'un virage philosophique, métaphysique et diabolique ! 


La science veut redéfinir l'espèce humaine en la rendant "supérieure", en augmentant les facultés de l'esprit humain, en améliorant les capacités physiques des soldats, en réécrivant l'ADN et en créant une toute nouvelle espèce!
Ces recherches sont financées par des fonds publics (DARPA, chaires de recherches dans les universités, dans des laboratoires pharmaceutiques) et par des fonds privés (Fondations des Bill Gates, Monsanto, Google, etc.).  

La "marque de la bête" sera un "marqueur biogénétique", avec un spectre d'action bien plus large qu'un simple dispositif technologique, qui sera implanté à tous les citoyens pour "préserver la paix, la sécurité et la santé" (probablement à cause d'une pandémie, suite à des attaques terroristes ou même, suite à un envahisseur de l'espace!). Ce marqueur génétique, ayant la capacité de produire des mutations, sera aussi relié à des fréquences d'induction de pensées, d'émotions et de comportements. Ce dispositif biogénétique sera capable de changer la structure de l'ADN et d'interférer sur le cerveau humain. 

L'identification obligatoire de tous les citoyens va exclure du "système" tous ceux et celles qui refuseront de recevoir la "marque de la bête" et ceux-ci ne pourront ni vendre ni acheter... Et là, à ce moment là, le courage et la volonté humaine ne suffiront pas.

L'épigénétique: le rôle de la génétique dans l'altération du comportement humain et animal 

Le généticien David Suzuki a récemment exprimé son inquiétude disant que les êtres humains font partie d'une "expérience génétique massive" depuis de nombreuses années et que les intentions de la biotechnologie vont au-delà de l'argent

Un chercheur de l’Harvard Medical School affirme qu’il est aujourd’hui possible de cloner un bébé Néandertal à partir d’ADN artificiellement recréé. Prochaine étape : trouver la mère porteuse...

Wall Street Journal: "Le laboratoire secret de Google a commencé depuis peu à récolter des données médicales de centaines de personnes volontaires afin de percer le secret de ce qui fait qu’on est en bonne ou mauvaise santé" [bonne/mauvaise santé ou recensement génétique et biomarquage génétique?]

Monsanto et le Département de la Défense financent la recherche sur le développement d'un traitement anti-Ebola, conçu à partir de bio nanotechnologies... (anglais) 

La DARPA et son équipe de scientifiques veulent introduire un tout nouveau chromosome 47 dans la génétique humaine comme une plate-forme de vecteur pour l'insertion de bio-modifications et pour des "améliorations" génétiques dans notre ADN.

Michio Kaku expose les avancées scientifiques qui rendent les facultés humaines plus puissantes 

«…Je vis aussi les âmes de ceux qui avaient été exécutés parce qu’ils avaient annoncé la vérité révélée par Jésus et la parole de Dieu. Ils n’avaient pas adoré la bête, ni son image, et ils n’avaient pas reçu la marque de la bête sur le front, ni sur la main. Ils revinrent à la vie et régnèrent avec le Christ pendant mille ans. ( …) Heureux et particulièrement bénis sont ceux qui ont part à cette première résurrection !…» (Apoc. 20 : 4-5).

Il nous faut refuser cette marque d'identification au prix même de notre vie ! Les hommes d'église qui diront aux Chrétiens qu'ils doivent se soumettre aux autorités en acceptant cette marque, ce seront eux les loups déguisés en brebis !
 


 

Publié par 

vu sur : http://www.brujitafr.fr/article-usa-darpa-la-division-de-biotechnologie-cherche-des-idees-pour-resoudre-la-crise-ebola-se-prepar-124966822.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International