Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 02:24

femmes1

Auteur du rapport à l’origine de la proposition de Najat Vallaud-Belkacem d’individualiser l’impôt sur le revenu, l’association féministe FIT n’est en réalité qu’une “coquille vide”.

Alors qu’elle ne compte qu’une trentaine d’adhérents, elle a touché en 2012… un million d’euros de subventions !

Valeurs actuelles, merci à Thomina

Des lecteurs s’interrogent sur cette association spécialisée dans la prise en charge de femmes seules, non mariées :

Association FIT

                                                        

Le rapport sur l’emploi des femmes remis par l’économiste Séverine Lemière à la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud Belkacem, et que Les Echos se sont procuré, prône une réforme du quotient conjugal pour encourager les femmes à travailler.

Le dossier est explosif. Le rapport sur l’emploi des femmes, commandé par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, à l’économiste Séverine Lemière, fait des propositions choc. Alors que Jean-Marc Ayrault a annoncé récemment vouloir remettre à plat la fiscalité française, Séverine Lemière préconise de repenser totalement l’impôt sur le revenu, et les aides type RSA etPPE (prime pour l’emploi) pour favoriser l’emploi des femmes.

Selon Les Échos, qui se sont procuré ce rapport, Najat Vallaud-Belkacem plaide ainsi, après lecture de ce rapport, «pour une révision de l’un des fondements de la fiscalité des ménages: la conjugalisation de l’impôt». Actuellement, un ménage marié additionne ses revenus, les divise par deux, puis paie ses impôts selon le barème qui s’applique à ce résultat.

Une méthode qui permet de payer beaucoup moins d’impôts, surtout quand l’un des deux époux ou pacsé (souvent la femme) ne travaille pas et que l’autre gagne beaucoup. Ainsi, l’une des pistes exposée dans le rapport serait de «moduler le quotient pour favoriser les couples biactifs ou au contraire pour réduire les avantages des couples monoactifs, à défaut d’une réelle individualisation de l’impôt», rapportent Les Echos. Et ainsi, encourager les femmes à travailler. Autre option: «plafonner l’avantage du quotient conjugal, comme pour le quotient familial»….

Le Figaro

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie