Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 04:29

Aging

Selon une étude japonaise publiée par la BBC, les femmes vivent plus longtemps que les hommes grâce à leur système immunitaire qui décline plus lentement.

Ce travail paru dans la revue scientifique Immunity and Ageing a étudié un échantillon de 365 Japonais et Japonaises de 20 à 90 ans. Selon les chercheurs japonais, le système immunitaire féminin s’affaiblit moins vite que celui de l’homme, ce qui explique la longévité supérieure de la femme. Une analyse de la fonction immunitaire donne un aperçu véritable de l’âge biologique, postule l’étude. Le système immunitaire protège le corps de nombreuses infections et du cancer mais est vecteur d’autres maladies lorsqu’il n’est pas bien régulé, explique la BBC.

Pour aboutir à ces conclusions, le professeur Katsuiku Hirokawa et ses collègues de l’Université Médicale et Dentale de Tokyo ont analysé le sang de l’échantillon des sujets masculins et féminins. Ils se sont rendus compte que le taux de globules blancs, nécessaires pour combattre les infections, diminuait au fil du temps. Toutefois, ils ont remarqué que certains types de globules blancs disparaissait moins vite et même augmentaient chez les femmes durant l’évolution de la vieillesse.

Les lymphocytes T qui protègent le corps des infections et les lymphocytes B qui permettent la ségrégation des anticorps durent plus longtemps chez la femme que chez l’homme. Par contre, d’autres cellules, les lymphocytes CD4 et les lymphocytes NK croissent avec le temps chez les deux sexes mais selon un taux supérieur chez la femme.

Selon les scientifiques japonais, les paramètres immunologiques d’une personne pourraient être des indicateurs du véritable âge biologique de celle-ci. « Les modifications en relation avec l’âge selon différents paramètres immunologiques sont différents chez les hommes et chez les femmes », explique Hirokawa dans son essai. « Nos résultats montrent que le taux de diminution de ces paramètres est moindre chez les femmes, ce qui fait que celles-ci ont une vie plus longue », ajoute le chercheur. Mais l’âge n’est pas le seul facteur que les femmes possèdent en plus que les hommes : « Elles ont plus d’œstrogènes que les hommes, ce qui semble les protéger des problèmes cardiaques jusqu’à la ménopause ».

Tom Kirkwood de l’Institut de Santé et de Vieillesse de l’Université de New Castle Upon Tyne au Royaume-Uni considère que ces résultats sont intéressants mais fondamentalement peu surprenants : « Il est probable que le vieillissement plus lent du système immunitaire féminin reflète un taux global plus lent de vieillissement intrinsèque au lieu que cela soit le système immunitaire en soi qui vieillisse », a-t-il expliqué à la BBC.

Des études similaires menées sur des rats ont donné les mêmes résultats.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science