Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 01:45

Faute d’idées originales et manquant surtout du courage politique indispensable pour affronter pleinement le défi du désendettement, le pouvoir socialiste en est réduit à user de subterfuges pour amuser les bobos et donner l’illusion du changement. Des alibis sociétaux qui ne coûtent rien au Trésor Public mais qui sapent en profondeur les fondements de notre société.

Faut-il s’offusquer des promesses socialistes de ce début de mandat ou seulement en sourire tant elles sont dérisoires et vaines au regard de la situation de la France ? Bâti dans le cadre des trente glorieuses, notre système social est obsolète et notre pays vit à crédit depuis des décennies.

Les gouvernements qui se sont succédés ont pris grand soin à éluder le problème, mais la réalité s’est violemment rappelée au bon souvenir des Français depuis plusieurs mois. Nicolas Sarkozy semblait en avoir pris (au moins partiellement) la mesure : cela lui a coûté la présidentielle.

François Hollande a en revanche choisi de demeurer dans l’ambiguïté, cherchant à rassurer les marchés par des mesures indispensables d’austérité, mais refusant d’assumer une politique de diminution drastique des coûts de fonctionnement de l’Etat providence. Plutôt que d’aborder les questions qui fâchent, il préfère jouer la carte sociétale.

En annonçant simultanément le mariage homosexuel et le droit de vote des étrangers lors de son premier discours de politique générale, Jean-Marc Ayrault n’a rien laissé au hasard. Ces deux mesures symboliques ont permis de masquer les vrais enjuex auxquels sera confronté son gouvernement.

Deux mesures qui doivent polariser les critiques conservatrices… et lui laisser les coudées franches pour mettre en sourdine les questions liées à la dette et aux coûts pour les contribuables de sa politique, notamment en matière de recrutements dans la fonction publique.

Doit-on rebondir encore une fois sur la folie du vote des étrangers, qui offrirait à des non-citoyens le droit de choisir les représentants de la République (y compris les législateurs puisque les sénateurs sont élus par de grands lecteurs, notamment des élus municipaux) et le risque communautariste qui en découle ? Doit-on réagir aux implications qu’aura le mariage homosexuel et l’homoparentalité sur notre société ?

A quoi bon ? Mieux vaut garder notre énergie et notre esprit critique pour juger le gouvernement sur les véritables défis du moment : le péril de la dette qui peut faire basculer notre pays dans les mois à venir vers une situation à la grecque.


Il nous manque le Halal, la musique "diversité" et tout ira bien !!!

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société