Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 21:19

Vous avez déjà perdu, Monsieur Hollande !« Vous faites adopter une loi qui viole les droits de la majorité, et des plus vulnérables,
 pour plaire à unlobby qui représente la minorité d’une minorité. »

Lors du rassemblement parisien en soutien à Nicolas Bernard-Buss, ce jeune incarcéré après unemanifestation anti-mariage gay, les Hommen – comme à leur habitude torse nu et visage masqué
 – ont lu une lettre ouverte à François Hollande où ils l’interpellent sur son refus
 d’écouter les manifestants,notamment en ignorant la pétition déposée au CESE
 (Conseil économique, social et environnemental)et rassemblant plus dE
 700.000 signatures.


Lettre ouverte à François Hollande, président de la République

Alors si on fait les comptes :

• Vous faites adopter une loi qui viole les droits de la majorité, et des plus vulnérables, pour plaire à un lobby qui représente la minorité d’une minorité.

• Vous manipulez les sondages en dissociant les questions de mariage et d’adoption quand la loi porte sur les deux ensemble.

• Vous ignorez des centaines de milliers de personnes descendues pacifiquement dans la rue à plusieurs reprises et falsifiez les chiffres de leurs mobilisations.

• Vous foutez au panier une pétition historique de 700.000 signatures.

• Vous accélérez le calendrier législatif pour prendre de vitesse les opposants.

• Vous refusez d’organiser un référendum en invoquant le fait que l’article 11 ne prévoit qu’on y ait recours que pour les questions sociales et non sociétales,  alors même que le terme « sociétal » est un néologisme qui n’existait pas en 1958, et que la commission choisie pour examiner le texte à l’Assemblée est précisément la commission des affaires SOCIALES.

• Vous laissez des racailles de flics en civil malmener des jeunes filles et tabasser des gamins de 14 ans.

• Vous refusez aux maires leur droit à l’objection de conscience en les menaçant de 7 ans de prison.

• Vous faites coffrer des promeneurs parce qu’ils portent un sweat de la Manif.

• Vous multipliez les détentions arbitraires et les procédures abusives.

Et maintenant vous foutez en taule un étudiant qui est allé chanter la Marseillaise sur les Champs-Elysées…

Mais continuez, M. Hollande ! A ce train-là vous finirez par faire tirer sur la foule…

Continuez, Mesdames et Messieurs les juges, ministres, chroniqueurs et autres bonnes consciences subventionnées ! Bientôt vous réhabiliterez la gégène…

Continuez ! Vous êtes en train de forger une génération de résistants.

Vous croyez n’avoir à faire qu’à des cathos réacs mus par leur sentiment religieux ? Vous êtes mal ! L’ordre naturel qu’ils défendent est universel et vos coups de tonfa ont trempé leur conscience politique. Ils ont compris que ce mariage homo était le fruit vénéneux d’un arbre pourri par le mépris envers le peuple, la propagande médiatique et la dictature des minorités. S’ils pointent encore le fruit, ils pensent désormais à couper l’arbre. Et demain ils rallieront à eux le pays réel qui ne supporte plus votre condescendance.

Continuez ! Votre société utopique ne fait plus rêver. Notre génération en a soupé de votre progrès. Nous avons vu où mène votre libération des mœurs, votre marché-roi et votre relativisme déguisé en ouverture d’esprit. Nous sommes les enfants du divorce de masse, de la gay pride et de l’adultère en publicité dans le métro. Nous ne voulons pas de vos vies de merde, de cocus compréhensifs et de working-girls dépressives.

Continuez ! De toute façon vous avez déjà perdu… Déjà Cohn-Bendit est tombé, le monde dégueulasse qu’il incarnait le suit. Votre activisme n’y changera rien, c’est du bouche-à-bouche à un cadavre.

Intervention des Hommen
Paris, Place Dauphine, 23 juin 2013

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société