Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 11:02

Douze attaques à l’arme blanche ont été recensées en quelques semaines. Bordeaux, la « Belle endormie », verse dans l’insomnie. Et les habitants s’organisent.

[…]

Des bandes de mineurs isolés qui errent dans les rues

Au commissariat central, une cellule spéciale MNA, pour mineurs non accompagnés, vient d’être créée. La brigade VTT a été renforcée avec vingt policiers au total. Les contrôles d’identité se multiplient autour de la gare Saint-Jean, au quartier Saint-Michel et dans l’hyper-centre de la ville avec pour consigne d’interpeller pour port d’arme prohibée tout détenteur d’une arme blanche.

Les policiers, en lien avec le parquet, multiplient les investigations pour remonter les filières. « C’est compliqué, explique Patrick un policier habitué à la nuit. Car ces jeunes ne disent rien, n’ont pas de papiers. »

Dans le quartier Saint-Michel, haut lieu du trafic de drogue avec la rive droite, ces petites mains de la délinquance se multiplient. Ces derniers mois, les routes migratoires depuis l’Afrique du Nord ont changé. L’agglomération bordelaise est devenue un point de chute, notamment pour des jeunes venus du Maroc et d’Algérie.

Drogués aux médicaments, ou ivres, ils peuvent s’en prendre pour une raison futile, ou un simple regard à un passant. Lorsqu’il s’agit de règlements de compte entre bandes rivales, les enquêteurs sont confrontés à un problème récurrent.

Les victimes ne déposent pas plainte de peur d’être identifiées et de représailles, quand elles ne s’enfuient pas des urgences de l’hôpital.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Parisien 

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans FRANCE Société
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 18:58

Prise de conscience écologique, surveillance accrue, déconfinement difficile: les observateurs débattent sur le «monde d’après» Covid-19. À quels autres grands changements peut-on s’attendre? Pour le sociologue Michel Maffesoli, la fin de la pandémie sera surtout marquée par de violents soulèvements populaires. Il explique à Sputnik pourquoi.

À quoi ressemblera le monde au sortir de la pandémie de Covid-19? Si les prédictions se multiplient, l’une des plus saisissantes est celle du sociologue Michel Maffesoli. Professeur émérite à la Sorbonne et auteur de nombreux ouvrages traduits dans des dizaines de langues, il estime que des soulèvements populaires suivront la fin de la pandémie. Ces événements auront lieu un peu partout dans le monde, mais en particulier dans les pays occidentaux, prévoit-il.

«Actuellement, il y a encore du calme. La méfiance ne s’exprime pas tellement. Il s’agit d’une hypothèse, bien sûr, mais je crois nous assisterons en France –mais pas seulement en France– à de multiples explosions. [...] On pourra parler de soulèvements, d’insurrections ou de révoltes. Dans quelques mois, ces expressions sont appelées à se multiplier. Les Gilets jaunes en France étaient en quelque sorte précurseurs de ce mouvement en gestation», explique M. Maffesoli en entrevue avec Sputnik.

Le jour d’après, «un thème fortement mobilisateur»

Au contraire, le sociologue considère que «le manque de confiance fondamental envers l’État, le Président Macron et les experts» nourrit une colère populaire appelée à s’exprimer lors des soulèvements en question.

«Il y a un vrai décalage entre le peuple et les élites, autrement dit entre lui et ceux qui ont le pouvoir de dire et le pouvoir de faire. Les élites ne comprennent pas que l’esprit du temps a changé. [...] Le peuple ne se reconnaît plus dans ses élites. La population n’adhère plus du tout au discours officiel. [...]
Ce n’est d’ailleurs pas la première fois dans l’histoire que les gens ne se reconnaissent plus dans leurs représentants. Il y a une véritable crise de la représentation», poursuit le sociologue.

Une rupture entre le peuple et les élites

Dans l’Hexagone surtout, la plupart des grands médias contribueraient aussi à jeter de l’huile sur le feu en ne reflétant pas l’opinion de la majorité:

«Certains médias tentent en quelque sorte de se protéger en mettant en garde contre ces prochains soulèvements. En France, au moins 80% des médias sont Macron-conformes. Le discours qui est véhiculé dans ces médias n’est plus du tout en adéquation avec celui qui est diffusé parmi le peuple», estime-t-il.

Si la crise fait ressortir un manque de confiance envers les élites, elle fait aussi apparaître une désillusion envers le progrès et la modernité, poursuit Michel Maffesoli, qui évoque un «retour du tragique». La pandémie refait prendre conscience à l’humanité de sa fragilité:

«La crise nous fait nous rendre compte de notre finitude. Elle nous rappelle que le progrès ne va pas pouvoir régler tous les problèmes. Il y a un réveil du spirituel et de l’idée de mort. [...]
La technologie est constitutive de notre époque, de la postmodernité, mais il y a une science en laquelle on ne croit plus et c’est celle du gouvernement des experts. Cette science est très déconnectée de la vie quotidienne», conclut le sociologue à notre micro.*
source
Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans FRANCE Société Social - Société
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 14:02

L’essayiste et philosophe Michel Onfray sort un livre* dans lequel il dresse une théorie de la dictature en s’appuyant sur l’œuvre de George Orwell. Il y affirme que nous sommes entrés dans un nouveau type de société totalitaire qui détruit la liberté, abolit la vérité ou bien nie la nature.

Est-ce que vous n’exagérez pas en soutenant que la France de 2019 ressemble à la société de 1984 d’Orwell

Non, pas du tout… Et je crois même qu’en douter prouve d’ailleurs bien que nous y sommes !

La dictature a un long passé. Elle tient son nom de Rome où l’on donnait à un homme les pleins pouvoirs afin de résoudre un problème, pleins pouvoirs qu’il rendait d’ailleurs sans coup férir une fois la mission accomplie. La dictature a quitté l’orbe occidental avec l’empereur de Mongolie Gengis Khan au XIIe-XIIIe siècle ou avec Tamerlan, l’émir de Transoxiane au siècle suivant. Elle  revient en Europe avec Savonarole au XVe siècle, puis avec Cromwell, Calvin, Robespierre et son Comité de salut public, etc.

Or, la plupart du temps, on pense la dictature en regard des fascismes bruns ou rouge de Hitler, Lénine, Staline, Mao, Pol-Pot. Notre incapacité à envisager la chose à partir des longues durées nous contraint désormais à ne plus savoir penser la question de la dictature en dehors de notre passé le plus récent. Or, Hitler et Staline ne sont pas la mesure éternelle et hors histoire la dictature.

Pourquoi vous êtes-vous appuyé sur l’œuvre d’Orwell pour théoriser la dictature ?

 Je pose l’hypothèse qu’Orwell est un penseur politique à l’égal de Machiavel ou de La Boétie et que 1984 permet de penser les modalités d’une dictature postnazie ou poststalinienne, et ce dans des formes dont j’examine l’existence dans notre époque. 

Quand il m’a fallu synthétiser mon travail, j’ai proposé le schéma d’une dictature d’un type nouveau. Elle suppose un certain nombre d’objectifs : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l’histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l’Empire.

 

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans FRANCE Société
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 21:57

Un récent sondage Ifop montre que pour près de 40% de la population, une révolution est nécessaire pour améliorer la situation du pays. Les Français sont en outre «déçus» par l’état de leur nation et s’attendent à une opposition forte entre le peuple et les élites.

Pour 39% des Français, il faudrait une révolution pour changer la situation du pays, tandis que 50% considèrent plutôt qu'il faudrait un programme de réformes, selon un sondage Ifop pour Atlantico. Seuls 3% des Français estiment qu'il n'y a pas besoin de changements.

Pour David Nguyen, directeur conseil en communication au Département Opinion et Stratégies d'Entreprise de l'Ifop, «il s'agit d'un chiffre absolument spectaculaire. […] Même si nous ne savons pas exactement ce qu'ils mettent derrière ce mot ["révolution"], c'est la marque d'une radicalité très présente au sein de la société», souligne-t-il.

Qui plus est, ce chiffre est beaucoup plus élevé que dans tous les autres pays européens que l'institution a analysés. Il témoigne aussi d'«un niveau de tension politique élevé», selon M. Nguyen. «On voit bien que, malgré un Grand débat presque terminé, le niveau de radicalité n'a pas du tout baissé».

D'après les derniers sondages de l'Ifop, 54% des Français soutiennent les Gilets jaunes. Ce soutien global a peut-être baissé après un acte 18 particulièrement violent, mais ce mouvement gardera probablement encore la sympathie de plus de 40% de la population, et ce malgré la dramatisation des violences, avertit l'expert.

Les sentiments négatifs sont encore plus partagés en France que dans les autres pays européens, a fait ressortir David Nguyen, indiquant que les trois items qui y arrivent en tête sont «déception» (38% des sondés), «colère» (32%) et «dégoût» (28%).

«On voit une France au bord de l'implosion», a finalement constaté l'expert. En effet, 81% des Français estiment que l'opposition entre le peuple et les élites sera forte à court terme.

source

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans FRANCE Société
10 mars 2019 7 10 /03 /mars /2019 16:51

A l’occasion de la sortie de son livre « L’Archipel français », publié aux éditions du Seuil, Jérôme Fourquet analyste politique et directeur du département Opinion à l’IFOP revient pour Atlantico sur la dislocation de la société française.

 

Un des enseignements majeurs qui nous est apparu à la fin de notre travail est que la société française, et c’est aussi une des mutations majeures qu’elle a connu, est de facto devenue une société multiculturelle. Cette nature composite ou hétérogène ne va que se renforcer au fil du temps.

 

Nous nous acheminons peut-être vers la sortie de crise, avec un ancien monde qui fait encore de la résistance et un nouveau monde qui n’est pas encore stabilisé. Mais ce dont on peut être un peu certain, c’est que nous ne reviendrons pas à l’ancien monde. Dans 3 ans, je ne vois pas une finale entre le candidat de droite et le candidat PS.

[…] Les catholiques en eux-mêmes ne vont pas disparaître, mais ils ne constitueront plus qu’une île de cet archipel français alors même que pendant des siècles et des siècles, et jusqu’aux dernières décennies, le catholicisme était quand même un élément fondateur et structurant et assurant l’armature psychologique, culturelle et sociologique du pays. […] C’est tout cet équilibre qui est en train de vaciller.

A l’autre extrémité du spectre sociologique, on a ce que l’on peut appeler l’île mondialisée, c’est à dire qui est composée par les strates de la population les plus éduquées qui dans leur majorité résident dans le coeur des grandes métropoles connectées à la mondialisation, ce qui a aussi été décrit par Christophe Guilluy.

Nous sommes allés plus loin en montrant que ces populations sont également dans un processus d’individualisation et de sécession. Elles se replient sur elles-mêmes et peuvent vivre en autarcie, elles ont leurs propres codes, leur propre écosystème, leurs lieux de villégiature.

Le problème est qu’historiquement, les élites ont quand même vocation à piloter l’ensemble de la société. Un pilotage qui devient de plus en plus compliqué à partir du moment où ces élites ne sont plus vraiment, pour une partie d’entre elles, en capacité d’être en contact avec les réalités profondes du reste de la société. [….]

Cette situation nouvelle a été très claire dans la crise des Gilets Jaunes. [….] On voyait que sur un certain nombre de constats basiques, il n’y avait plus de capacité à s’entendre. [….]

 

atlantico (texte intégral de l’entretien)

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société FRANCE Société
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 20:56
Repost0
Publié par : jp echavidre - dans FRANCE Société
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 15:42

Cet article est reposté depuis VICTOR ASSOCIATION.

Repost0
Publié par : jp echavidre - dans FRANCE Société
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 20:40

Cet article est reposté depuis VICTOR ASSOCIATION.

Repost0
Publié par : jp echavidre - dans FRANCE Société
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 21:52

Cet article est reposté depuis VICTOR ASSOCIATION.

Repost0
Publié par : jp echavidre - dans FRANCE Société