Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 16:06

Michel Onfray a répondu à un papier “ordurier” du journal Le Monde par le biais de sa nouvelle revue Front Populaire. Le philosophe et essayiste ne mâche pas ses mots.

Pour la sortie de la nouvelle revue Front Populaire de Michel Onfray, Le Monde a rédigé un papier « ordurier ». L’écrivain ne manque pas de tailler en pièces le journal. Il rappelle tout d’abord qu’il a été « créé en 1944 par Hubert Beuve-Méry, qui venait de l’extrême droite ». Lors du référendum de 1969, le directeur était contre le général de Gaulle et a ainsi contribué à l’évincer. 

Michel Onfray n’hésite également pas à rappeler que le journal de référence n’a jamais écrit un seul article sur le premier président de la Commission européenne. Walter Hallstein, aux commandes entre 1958 et 1967, était un ancien « instructeur des soldats nazis ». « Trouverait-on un seul papier du Monde pour s’en indigner et, selon leur façon de ne pas raisonner, condamner de ce fait en bloc toute l’Europe de Maastricht ? », s'interroge-t-il.

Dans les années 1970, la pédophilie… 

Le Monde et le journal de gauche Libération relayaient en 1977 une pétition « pour soutenir trois pédophiles ayant abusé de trois victimes dont la plus jeune avait treize ans ». 
Une autre pétition sera publiée par la suite pour « dépénaliser le crime pédophilique ». 
Le Monde avait publié la liste des signataires - parmi lesquels plusieurs intellectuels de gauche - « Aragon, Sartre & Beauvoir, Barthes, Glucksmann, Deleuze & Guattari, Châtelet, Sollers, Henric, et mais aussi Jack Lang, Bernard Kouchner, etc ». 

C’est sans l’ombre d’un choc qu’on se rappelle du pédophile auto-proclamé Gabriel Matzneff, qui a rédigé la pétition. À l’époque, il venait de « publier un manifeste pédophile » intitulé Les Moins de seize ans. L’une de ses victimes, Vanessa Springora, a d’ailleurs publié récemment un livre sur sa relation pédophile avec l’auteur âgé à l’époque d’une cinquantaine d’années alors qu’elle n’en avait que 14. 

Le communisme

Toujours d’après la tribune incendiaire de Michel Onfray dans Front Populaire, on apprend que Le Monde supportait le communisme de Mao Zedong. Les contributeurs « Sollers ou Barthes ont pu vanter les mérites de ce régime en pleine Révolution culturelle », où plus de 20 millions de personnes seraient mortes durant cette période en Chine. « Jean Lacouture, plume du Monde lui aussi, ne ménage pas non plus son soutien au régime des khmers rouges. Le 17 janvier 1979, Alain Badiou publie Kampuchéa vaincra ! dans … Le Monde », poursuit-il. Le régime « va faire 1,7 million de morts, soit 20% de la population. Une broutille évidemment… » 

Subventions

Le journal ne se préoccuperait pas non plus de la provenance de ses subventions : « Le Monde n’aime pas que les idées, il aime aussi beaucoup l’argent et pas toujours l’argent propre : le livre documente tout cela jusqu’à la nausée. » Michel Onfray évoque un document nommé La Face cachée du Monde écrit par Pierre Péan et Philippe Cohen en 2003. « Daniel Schneidermann dira dans ce journal où il travaillait que ce livre soulevait un certain nombre de problèmes ; il sera licencié. »

L’auteur de l’article épinglé

Concernant l’auteur du récent article du Monde, Abel Mestre est lui-aussi dézingué. « Je n’ai pas fait d’enquête. On m’a juste signalé qu’il était au PCF », écrit Michel Onfray qui rappelle alors l’histoire du Parti communiste français. Selon ses recherches, « le PCF était contre l'avortement et la contraception dans les années 50. Pas question, disait le couple Jeannette Vermeersch et Maurice Thorez, que les ouvrières aient les vices des femmes de la bourgeoisie ! », ironise-t-il. 
Le parti était aussi « homophobe », aussi qualifié de « vice de la bourgeoisie ». Le fondateur de Front Populaire écrit : « Le parti affirmait sans rire que l’homosexualité n’existait pas en URSS – mais dans ses goulags. »

Le PCF était « également anti-immigrés ». D’après Michel Onfray, Georges Marchais, qui est parti travailler pour les nazis en 1943 durant un quart de siècle, avait écrit en 1980 au recteur de la mosquée de Paris : « La présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés fait que la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes (…). 

C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. » Michel Onfray en conclut : « Tout ceci constitue ce que j’ai nommé l’impensé de la gauche. » 

source

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans PRESSE
6 juin 2019 4 06 /06 /juin /2019 16:02

Couvrant la mobilisation des Gilets jaunes le 25 mai dernier, un reporter de RT France avait été frappé à coups de matraque par un policier. Le ministère russe des Affaires étrangères appelle les autorités françaises à respecter les journalistes.

Le ministère russe des Affaires étrangères est revenu ce 5 juin sur le cas du journaliste web de RT France Frédéric Aigouy, matraqué par les forces de l'ordre le 25 mai dernier alors qu'il couvrait une manifestation de Gilets ja

unes dans la ville de Toulouse.

«Nous sommes dans l’ensemble préoccupés par les cas de plus en plus fréquents de violence policière en France contre les journalistes au cours des actions de protestation», a déploré Maria Zakharova, porte-parole du ministère. «Nous tenons à souligner que, dans tous les cas, les victimes portaient les brassards "presse" des journalistes», a-t-elle rappelé, citée par RIA Novosti.

Et de poursuivre, jugeant «inacceptables» les situations dans lesquelles des journalistes sont pris pour cibles : «Nous appelons les autorités françaises à prendre des mesures pour garantir une protection supplémentaire des représentants des médias qui couvrent ces manifestations.»

Maria Zakharova a en outre affirmé la volonté de Moscou de suivre ce dossier. «Nous attendons des informations officielles de la part des autorités françaises», a-t-elle encore noté.

Lors de l'acte 28 des Gilets jaunes, un journaliste du site web de RT France a été témoin d'une interpellation sur le boulevard Lazare Carnot. Positionné sur le trottoir, notre reporter était en train de filmer la scène quand il a été chargé par un membre des forces de l'ordre, probablement un commissaire divisionnaire. Ce dernier lui a asséné des coups de matraque au niveau des jambes.

Une vidéo démontre que notre journaliste s'est signalé en tant que tel, en répétant au policier : «Presse ! Presse !»

 

SOURCE

 
Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans PRESSE
24 avril 2019 3 24 /04 /avril /2019 16:45

Marc-Olivier Fogiel, ayant eu des conflits judiciaires avec Dieudonné après avoir laissé passer à l’antenne des messages racistes visant l’humoriste, est nommé directeur général de BFM TV à compter de juillet 2019. Selon le patron d'Altice France, M.Fogiel «apportera à la chaîne son sens aigu des responsabilités et ses qualités managériales».

Marc-Olivier Fogiel deviendra le nouveau directeur général de BFM TV à compter de début juillet 2019, ont annoncé mercredi le groupe Altice et la chaîne dans un communiqué.

«Rejoindre BFM TV représente pour moi un nouveau chapitre professionnel que j'aborde avec enthousiasme et responsabilité. J'espère pouvoir contribuer à développer le succès impressionnant de la chaîne en réaffirmant ses fondamentaux et en continuant à innover avec une rédaction qui a prouvé son professionnalisme et son engagement. En tournant la page de l'antenne, je serai à 100% aux côtés des équipes», a expliqué dans ce communiqué le journaliste de 49 ans qui anime depuis sept ans une émission en fin d'après-midi sur la radio RTL.

Alain Weill, le patron d'Altice France (BFM TV, RMC Découverte, RMC Story et BFM Business), a pour sa part indiqué dans le communiqué que «Marc-Olivier aurait pour mission de poursuivre le développement de BFM TV et apporterait à la chaîne sa grande expérience, sa rigueur, sa vision de l'information, son sens aigu des responsabilités et ses qualités managériales».

Marc-Olivier Fogiel, qui a débuté sur Canal+, est passé sur France 3 avant Europe 1, qu'il a quitté début 2011 après trois années de présentation de la matinale. Entre 2012 et 2019, il animait RTL Soir et On refait le monde sur RTL.

Son nom a notablement surgi dans l'affaire Dieudonné qui date de 2003 suite à un sketch de rabbin nazi produit par l'humoriste sur un plateau présenté par M.Fogiel. L'affaire a fait grand bruit et a suscité de nombreuses critiques à l'encontre, non seulement de l'humoriste, mais du présentateur aussi, qui n'a pas empêché le comique de poursuivre son sketch et a par la suite été condamné pour avoir laissé passer à l'antenne des messages racistes contre Dieudonné.

SOURCE

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans PRESSE
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 20:50

Les coups de pouce sous la forme d’aides à la presse ne parviennent pas forcément aux journaux qui en ont le plus besoin. Quatre titres de presse accaparent en effet 30 % de ces subventions publiques. Eric Verhaeghe, président de Tripalio, était invité à livrer son analyse à ce sujet sur RT.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Presse
1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 18:05

Si sur la période 2012/2017 les grands groupes de médias trustent les aides à la presse, il est souvent difficile de s’y retrouver dans le maquis des subventions. La Correspondance de la presse clarifie les choses dans un tableau (sans doute à compléter) pour l’année 2017.

Le tableau qui suit analyse les 15 premiers groupes bénéficiaires.

 

 

On retrouverait ensuite L’Équipe (groupe Amaury), de nombreux titres de la presse quotidienne régionale, Marianne, Le Point, etc. Sur le cumul des sommes reçues par les 33 premiers groupes subventionnés, les dix de tête absorbent environ 80%des aides. Ces chiffres ne comprennent pas les aides apportées par Google (financier du Decodex du Monde) sur le plan privé.

 

SOURCE

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans PRESSE