Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

17 mai 2016 00:42

Dimanche 8 mai 2016, la sixième marche pour la vie s’est ébranlée dans les rues de Rome avec à sa tête le cardinal Burke.

Selon certains commentateurs, le Saint-Père aurait accueilli froidement les 30000 participants lors du Régina Coeli.

Cela est d’autant plus surprenant que nous avons en tête les images du pape François allant dès la première année de son pontificat à la rencontre des marcheurs.

Pour certains, le pape n’apprécierait pas la présence, à la tête de la marche, de prélats trop « conservateurs », le cardinal étatsunien Raymond Burke, l’évêque auxiliaire Athanasius Schneider et Luigi Negri, archevêque de Ferrare.

Il est vrai que la vidéo est troublante de froideur. Ce n’est cependant pas la première fois que le Saint-Père manifeste de froides distances. Lui qui s’exprime beaucoup par les gestes et les actions symboliques, a-t-il voulu lancer un message ?

Ce qui est certain, c’est que les rumeurs et tensions vont bon train autour d’une ligne de plus en plus tendue qui tiraille deux pôles de l’Eglise. Entre les conservateurs et les modernistes, le torchon serait-il en train de brûler ?

Quoiqu’il en soit de cet épisode, peut-être mal interprété par certains journalistes et prélats, sa simple sur-interprétation est révélatrice des crispations en passe de devenir de véritables exaspérations.

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS