Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

13 mai 2016 17:51

Un jeune homme SDF de 18 ans, qui s'était introduit dans une maison de Figeac (Lot) pour y voler du riz et des pâtes "par nécessité", a été condamné à 2 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cahors. Son avocate parle d'un nouveau chapitre des "Misérables".

Le tribunal correctionnel de Cahors a condamné jeudi à 2 mois de prison ferme un jeune homme de 18 ans et demi poursuivi pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines dans une maison de Figeac dans laquelle il s'était introduit, a indiqué son avocate.

Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que ce jour de février 2016 il "avait faim" et a indiqué aux magistrats qu'il avait commis ce vol "par nécessité", ne volant rien d'autre. La victime n'avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par les assurances et le voleur n'ayant pas faire d'autres dégâts dans la maison.

Le jeune homme comparaissait par visioconférence depuis la prison de Lyon où il purge une peine pour d'autres faits.

Pour ce vol avec effraction, le procureur avait réclamé 5 mois de prison ferme. L'avocate du prévenu, Maître Adeline Nesliat-Delhaye avait demandé la relaxe. "J'ai rappelé la jurisprudence en matière d'état de nécessité, a-t-elle indiqué à France 3 Midi-Pyrénées.J'ai fait référence à un nouveau chapitre des "Misérables" de Victor Hugo, où Jean Valjean est condamné à 20 ans de bagne pour avoir volé un pain. En 2016, ce n'est pas le bagne mais cela reste révoltant"

Mais le tribunal de Cahors ne l'a pas suivi. Il a condamné le jeune homme à deux mois de prison ferme. Le condamné, selon son avocate, devrait faire appel. 

 

Source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS - dans Social - Société