Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

9 décembre 2016 00:24

Afficher l'image d'origine C'est ce qui pourrait se passer si l'on en croit les propos de David Rachline sur ITélé suite à la polémique à propos de l'avortement entre Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen. Davis Rachline suggère clairement que les cadres et responsables qui ne sont pas à 100% d'accord avec Marine Le Pen sur 100% des sujets quittent le FN :

David Rachline : On n’est pas tous obligés d’être d’accord au millimètre près. En revanche, c’est vrai que lorsqu’on est un responsable local, on s’attend à ce que les responsables locaux soient en phase avec la présidente du mouvement. On n'oblige personne à être responsable local du Front national. [...]
Chacun a son opinion mais il n’y a qu’une seule candidate, il n’y a qu’un seul projet pour l’élection présidentielle, et il y aura qu’un seul programme qui sera appliqué une fois que nous serons au gouvernement. [...]
On risque rien, mais simplement il est utile pour nous de rappeler quelle est la ligne politique que défend Marine parce qu’elle est candidate à la présidentielle et je vous dis : pour ce qui est des responsables locaux, on force personne à être responsable local, pour ceux qui sont en désaccord.

iTélé : Vous forcez personne, ça veut dire qu’il y en a qui peuvent partir ?


David Rachline : J’ai été clair, je pense.

Il est vrai que les manifestations publiques de soutien à Marion Maréchal Le Pen ont été nombreuses ce qui constitue un fait plutôt inhabituel au sein d'un parti ou toute contestation publique de la ligne Philippot est en général suivie d'une exclusion ou d'une mise au placard :

"Selon un décompte AFP, au moins sept responsables départementaux du parti (Ain, Allier, Aveyron, Isère, Hautes-Pyrénées, Loire, Puy-de-Dôme) ont apporté leur soutien sur Twitter à la députée du Vaucluse, mais aussi plus d'une dizaine de conseillers régionaux, des conseillers départementaux ou municipaux FN
Le groupe FN au Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes ou Bruno Lemaire, l'une des chevilles ouvrières du programme économique du parti, ont aussi tweeté leur soutien. Ils ont été nombreux à reprendre le format lancé dans la nuit par Hervé de Lépinau, conseiller départemental du Vaucluse et suppléant de la benjamine de l'Assemblée nationale (...)

Tout au long de ce mercredi le message a été copieusement repris par des cadres, des militants et des soutiens du FN, dont certains occupent des postes à responsabilité au sein du parti, notamment au niveau départmental. 
Ainsi Maxime Chaussat, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes responsable départemental de la fédération FN de l'Ain, a-t-il publié le petit texte assorti d'une photo de lui avec la jeune députée.

De même pour Gonzague Malherbe, membre du comité central du parti, conseiller municipal FN de Libourne et conseiller régional FN en Nouvelle Aquitaine, ou encore pour Sophie Robert, secrétaire départementale du FN dans la Loire… 
Une liste de cadres non exhaustive, à laquelle viennent s'ajouter d'autres noms issus de la base frontiste.

 

Merci à tous pour vos nombreuses marques d'amitié. Cela me touche sincèrement.

Ce qui est assez incroyable, c'est que Marion Maréchal-Le Pen ne fait que continuer à exprimer un point de vue que Marine Le Pen défendait elle même en 2012 lorsqu'elle évoquait les avortement de confort et proposait son déremboursement. On savait que le programme du FN a beaucoup évolué au sujet de l'avortement, mais là, changer aussi vite en à peine 4 ans, cela devient difficile à suivre... 

Image2

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS