Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : PRESSE INTERNATIONALE
  • PRESSE INTERNATIONALE
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

25 janvier 2017 03:06

New York

L'électorat républicain conservateur et les protestants ont une attitude plus conciliante envers la Russie depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle.

C'est ce qui ressort d'un sondage du Washington Post et d'ABC News — deux géants médiatiques qui n'avaient encore jamais manifesté une attitude positive envers Moscou.

Le sondage a été mené du 12 au 15 janvier par téléphone auprès de 1 005 Américains, qui devaient répondre à la question: « D'après vous, l'approche de Trump envers la Russie est-elle excessivement amicale, excessivement conflictuelle ou juste? »

75 % des personnes interrogées parmi les sympathisants républicains ont répondu que l'approche du président Trump vis-à-vis de la Russie était « juste », et seulement 15 % la trouvent « excessivement amicale ». Les démocrates sont disposés plus négativement: 68 % d'entre eux ont déclaré que l'approche de Trump était « excessivement amicale ».

Les résultats de l'étude auprès des électeurs de Donald Trump et des républicains conservateurs sont pratiquement identiques: 82 % des Américains qui ont voté pour lui à l'élection du 8 novembre soutiennent son intention de normaliser les relations avec la Russie.

Dans le groupe des électeurs d'Hillary Clinton, les résultats du sondage étaient parfaitement prévisibles: ils sont 74 % à trouver la politique de Trump relative à la Russie « excessivement amicale » et à souhaiter une approche plus ferme. Le sondage a montré que 68 % des Afro-Américains ( qui ont majoritairement voté pour Clinton ) ne soutenaient pas l'intention du républicain d'améliorer les relations avec la Russie.

Selon le même sondage, plus de la moitié d'Américains croyants — 62 % des protestants et 52 % des catholiques — soutiennent la normalisation des relations avec Moscou.

 

Les résultats dans les grandes villes et en milieu rural sont les plus révélateurs. Si 52 % des citadins pensent qu'il faut durcir les relations avec la Russie, 51 % des Américains vivant en milieu rural et dans les petites villes soutiennent le 45e président américain et sa politique vis-à-vis de Moscou.

Le sondage de Washington Post-ABC News n'est pas la première étude réalisée dernièrement visant à analyser l'attitude des citoyens américains envers la Russie.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS