Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

21 juillet 2017 23:05

 

Les essais d'un nouveau système terrestre de guerre électronique, destiné à remplacer ceux actuellement utilisés, ont démarré en Russie, a déclaré à Sputnik Vladimir Mikheev, représentant du consortium russe Technologies radio-électroniques, lors du salon aérospatial MAKS-2017.

La Russie a commencé à tester un nouveau système de guerre électronique destiné à réduire la menace d'une attaque aérospatiale. Le système remplacera les précédents, les systèmes mobiles terrestres Krassoukha-2 et Krassoukha-4, a précisé à Sputnik le conseiller du premier adjoint du directeur de l'entreprise russe Technologies radio-électroniques, Vladimir Mikheev:

«Nous avons entamé les essais d'un nouveau système terrestre de guerre électronique prometteur conçu pour bloquer les attaques aérospatiales. C'est le système appelé à remplacer Krassoukha-2 et Krassoukha-4 que nous n'abandonnons toutefois pas. Nous avons d'ailleurs lancé un important programme pour les modifier.»

Le système testé a été élaboré par les Technologies radio-électroniques.

 

Le système de guerre électronique Krassoukha-4 est conçu pour perturber les radars de bord des avions d'attaque et de reconnaissance, ainsi que des drones appartenant à l'ennemi potentiel. L'appareil à large bande est capable de brouiller efficacement tous les radars modernes installés à bord des avions de différents types.

Inauguré par le Président russe Vladimir Poutine, le Salon aérospatial international MAKS 2017 a ouvert ses portes ce mardi dans la ville de Joukovski. Organisé traditionnellement en août, le salon se déroule cette année en juillet, du 18 au 23. Plus de 770 entreprises y participent, dont 140 viennent de 30 pays étrangers.

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS