Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

4 octobre 2017 14:14

Lors de son discours prononcé au forum de l'énergie à Moscou le 4 octobre, le président russe Vladimir Poutine a évoqué une frappe éventuelle sur la Corée du Nord mais s'est montré très circonspect sur la possibilité d'obtenir un résultat.

«Une frappe pour désarmer la Corée du Nord serait possible, mais son dénouement serait incertain car il s'agit d'un Etat très secret», a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors de son discours au forum sur l'énergie à Moscou, le 4 octobre.

Il a ensuite précisé sa pensée : «Pour dire les choses clairement : quelqu'un peut-il lancer une attaque pour désarmer l'adversaire ? Oui, effectivement. Mais le tir atteindra-t-il sa cible ? Impossible à dire, car personne ne peut prétendre avec certitude où se trouvent les cibles.»

Et d'ajouter : «Nous ne pouvons être sûrs à 100%.»

Vladimir Poutine a également estimé que les décisions coercitives à l'égard de Pyongyang et les «tentatives de prendre le dessus» sur Pyongyang ne faisaient que renforcer la position de la Corée du Nord.

Définir la politique américaine : «Ce n'est pas à moi de le faire», dit Poutine

Le dirigeant russe a appelé de ses vœux un apaisement des tensions diplomatiques et une reprise du dialogue : «Toutes les forces en présence doivent cesser les invectives rhétoriques et trouver une solution pour permettre un dialogue entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, de même pour les Etats voisins de la Corée du Nord.

C'est la seule voie de la raison possible pour le moment. Mais quoi qu'il en soit, définir la politique américaine, ce n'est pas à moi de le faire.»

SOURCE

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS