Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

12 novembre 2017 15:00

Alain Juppé se mettrait-il « en marche », pas à pas ? Il semble en tout cas en avoir franchi un nouveau, vendredi 10 novembre dans le train qui l’amenait de Bordeaux à Paris pour les commémorations du 11-novembre.

L’ancien Premier ministre n’y a pas tari d’éloges au sujet du chef de l’État et lui a même tendu la main en vue d’une éventuelle alliance pour les élections européennes de 2019, ce qui redéfinirait cette union de la droite et du centre à laquelle il tient tant.

Sud Ouest rapporte qu’avant ce trajet, le maire de Bordeaux « avait relu le discours sur l’Europe prononcé par le Président à la Sorbonne début octobre« . Verdict de l’ex-candidat à la présidentielle : « Peu de choses à redire.  » Un commentaire tout en sobriété qui équivaut sans doute à quelque chose comme un 9/10 suivant un barème juppéiste.

Et d’ajouter, dans la même veine : « J’ai bien aimé l’expression ‘bien commun’ utilisée par Emmanuel Macron pour parler des valeurs européennes. Je l’avais d’ailleurs utilisée pendant ma campagne.  »

Sans surprise séduit par le discours très européen d’Emmanuel Macron, Alain Juppé se montre donc ouvert à une alliance électorale pour les européennes qui auront lieu dans deux ans, scrutin sur lequel il table « pour approfondir la recomposition du paysage politique« , d’après Sud Ouest.

« Pas convaincu que le clivage droite-gauche ait disparu » à la différence du chef de l’État, le finaliste de la primaire de la droite est en revanche persuadé que l’Europe« est un élément très clivant« . « Il va jusqu’à souhaiter la constitution d’un ‘grand mouvement central’ pour le scrutin européen« , ajoute le quotidien régional. […]

Emmanuel Macron songerait justement à réformer le scrutin européen, en revenant à des listes nationales, comme c’était le cas avant 2004, par opposition au système actuel composé de huit grandes circonscriptions. Avec l’idée de constituer une grande liste pro-européenne commune avec toutes les composantes de la majorité élargie (LREM, Constructifs, MoDem, UDI, radicaux) , qui affronterait alors des listes plus ou moins eurosceptiques (FN, LFI), ainsi que celles de partis qui peinent à définir une ligne claire sur les enjeux européens (LR, PS). […]

lelab.europe1

via http://www.fdesouche.com/905689-juppe-favorable-a-un-grand-mouvement-central-avec-macron-et-lrem-pour-les-europeennes-2019

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS