Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 12:12
Lampaul-Guimiliau. Les migrants arrivent, la solidarité s'organise

Le nouveau centre d'accueil et d'orientation doit accueillir 63 migrants. Les arrivées se succèdent depuis la semaine dernière. La solidarité s'organise. Avec une nouvelle association locale, Tam-Tam.

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle de la création d'un centre d'accueil et d'orientation de 63 places, à Lampaul-Guimiliau, a fait des vagues, début octobre. L'effet d'annonce estompé, un appel à la solidarité a été lancé sur la toile pour accueillir, au mieux, les premiers migrants.

 En provenance du centre parisien de La Porte de La Chapelle, ils sont 43 à avoir investi les locaux de l'ancienne Hostellerie des Enclos, la semaine dernière, après un transfert via le CAO de Brest.

« De jeunes hommes âgés de 18 à 25 ans, dans le plus grand dénuement », selon Corinne Le Coz-Rannou et Roselyne Nicolier, les porte-parole de l'association Tam Tam (pour Tolérance Accueil Migrants) qui vient de se créer pour soutenir les personnes accueillies à Lampaul-Guimiliau et Landivisiau.

« Perdus au milieu de nulle part »

« Ils n'ont rien, ils sont perdus au milieu de nulle part. Ils ont besoin de vêtements (beaucoup sont en short et tee-shirt), de chaussures. Ils n'ont pas internet, ils aimeraient apprendre le français et beaucoup ont des problèmes de santé », a alerté Krys Ta, mercredi, sur le groupe Facebook CAO Bretagne.

Hier, les membres de Tam-Tam ont rencontré la chef de service du centre Lampaulais recrutée par Coallia, l'association gestionnaire du CAO pour le compte de l'État. L'occasion de discuter des modalités de mise en place de l'aide. Avec une première action immédiate, menée avec l'aide des Utopistes en action.

« On a fait une grande distribution de vêtements et on a fait venir un médecin pour évaluer l'état de santé des résidants. C'était aussi l'occasion de commencer à échanger avec eux... »

Cours de français, aide administrative...

La solidarité ne s'arrêtera pas là. « L'association a pour but de donner des cours de français, de proposer des activités culturelles, artistiques, manuelles et sportives, une aide administrative. Des manifestations telles que des collectes et des animations diverses seront également au programme », indiquent Corinne et Roselyne, sur la page Facebook du Collectif Solidarité Migrants Landivisiau-Lampaul.

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS