Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

9 novembre 2017 11:09

Les « experts » qui avançaient, sûrs de leur petite science, que Trump serait écrasé par Hillary Clinton, expliquent maintenant que Trump a subi hier une défaite électorale historique qui signe sa fin.

Et ils trouvent des journalistes assez superficiels et amnésiques pour les inviter et dire qu’hier était un référendum contre Trump.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Alors laissez-moi remettre les médias à leur place avec les ânes, et rappeler quelques faits qu’ils se sont bien abstenus de vous rapporter, sans discounter le fait que les Républicains doivent en tirer quelques vraies leçons :

  1. Depuis la victoire de Trump, les Démocrates ont perdu toutes les élections importantes au Congrès : en Caroline du Sud, en Géorgie, au Kansas et dans le Montana. Vos médias ont « oublié » de vous le dire.
  2. Hier, les démocrates ont remporté trois élections, dans trois États… démocrates ! Ils sont à ce point désespérés qu’ils voient cela comme un miracle !

Mais regardons de près ces « victoires » le plus honnêtement possible.

New Jersey

  • Le New Jersey est un État Démocrate. En 2016, Clinton a gagné avec un énorme 14 points de plus que Trump, par 55% contre 41%. Je m’étonne qu’on s’étonne que le New Jersey n’aimait pas Trump en 2016, et qu’il ne l’aime toujours pas en 2017.
  • Chris Christie, le candidat Républicain, a perdu. Le contraire aurait étonné : il est le gouverneur le plus impopulaire des États-Unis !

En avril dernier, un sondage publié par Morning Consult (1) montrait que 71% des habitants du New Jersey désapprouvent Christie, alors que seulement 25% l’approuvent.

Les Démocrates bombent le torse pour l’avoir vaincu ?! La panique ambiante, avec les révélations que Clinton a trafiqué la primaire démocrate à son profit et qu’elle a financé le faux dossier russe, leur a fait perdre toute confiance en eux. Une victoire contre un concurrent détesté par 71% des votants appellerait à plus de modestie.

Virginie

Le candidat démocrate a remporté la victoire avec 9 points d’avance sur Ed Gillespie, le candidat républicain. La Virginie est également un État démocrate. En 2016, Hillary l’a remporté  contre Trump. Là encore, pas de quoi pavoiser.

  • Notons qu’en 1970, 1% des habitants étaient nés en dehors des États-Unis. En 2016, le chiffre est passé à 12%. 12% nés à l’étranger, essentiellement en Amérique du Sud.
  • Notons encore que les Latinos votent Démocrate (ce qui explique pourquoi les Démocrates sont tellement opposés à la construction du mur à la frontière mexicaine).
  • Et dévoilons ce que vos médias ne vous ont pas dit : les Démocrates ont réalisé une vidéo où l’on voit le gros SUV noir d’Ed Gillespie rouler à tombereaux ouverts en écrasant des enfants mexicains et musulmans… inutile de dire que l’incitation à la haine a fonctionné.

Cependant, Clinton avait gagné avec seulement 5 points d’avance contre Trump, tandis que Ralph Northam a 9 points de plus que son concurrent Républicain.

Mais qui a été battu ? Trump, ou les Républicains ? Ed Gillespie n’est pas sur la ligne Trump, mais plutôt celle traditionnelle du parti, dont les électeurs Républicains ont rejeté le candidat Jeb Bush en 2016.

Gillespie a tenté pendant toute sa campagne de prendre ses distances avec le Président. Ce n’est que dans les derniers jours – trop tard – qu’il s’en est rapproché, et que le Président l’a soutenu.

Ce n’est pas Trump qu’il a invité à faire campagne pour lui en Virginie, mais Bush et Marco Rubio.

Le parti Républicain doit en tirer des leçons : il existe une place au soleil pour les pro-Trump, moins certaines pour les autres, et 12 membres du Congrès ont d’ailleurs décidé de ne pas se représenter en 2018.

New-York

J’ai gardé le meilleur pour la fin.

A New-York, Bill de Blasio, un démocrate d’extrême gauche, a été réélu pour un second mandat au poste de maire. Une autre belle victoire démocrate n’est-ce pas ? Pas si vite…

Ce que les médias ne vous ont pas dit non plus, c’est qu’il a été élu par 8,5% des New-Yorkais ! Le taux d’abstention a été de 78% (2) ! (Mon point d’exclamation n’est pas exagéré).

  • En juillet 2016, il y avait 8 537 673 habitants à New York.
  • Selon le Conseil des élections de l’État, il y avait 5 053 842 électeurs au 1er novembre.
  • 4 596 813 d’entre eux sont considérés comme actifs.
  • Sur près de 4,6 millions d’électeurs actifs, les premiers comptages montrent que 1 097 846 ont voté.
  • Sur ce chiffre, 726 361 personnes ont voté pour de Blasio : ce qui veut dire que seuls les activistes se sont déplacés.
  • Le nombre de personnes qui ont voté pour de Blasio n’est pas insignifiant – mais il ne représente que 8,5% de la population new-yorkaise.

8 New-Yorkais sur 10 ne se sont pas déplacés pour aller voter. Belle victoire vraiment. Mon dieu comme ça a le pouvoir de me mettre de bonne humeur !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources :

(1) http://thehill.com/homenews/state-watch/328225-poll-christie-is-most-unpopular-governor

(2) http://cityandstateny.com/articles/politics/campaigns-and-elections/de-blasio-voter-turnout-2017.html#.WgP5ZLD1UWo

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS