Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

15 novembre 2017 18:01

La proposition fait partie d’un projet de loi récemment approuvé par 40 députés qui verraient la restauration des tribunaux religieux, selon Egalité Maintenant (EN).

Depuis 1959, les tribunaux du gouvernement ont statué sur ces questions, fixant l’âge officiel du mariage à 18 ans, bien qu’un juge puisse le permettre à 15 ans. Mais la législation proposée – qui devra être approuvée par un Parlement plénier pour aller de l’avant – verrait plutôt les tribunaux religieux décider.

« L’histoire des neuf ans vient d’interprétations sur une des femmes du Prophète Muhammad », a déclaré Suad Abu-Dayyeh, consultant pour le Moyen-Orient d’EN. « Certaines interprétations disent qu’elle était mariée à l’âge de neuf ans. C’est pourquoi certaines sectes religieuses en Irak procèdent ainsi.  »

L’UNICEF dit qu’une fille sur cinq est mariée en Irak et que la pratique les voit souvent abandonner l’éducation et tomber enceinte. Si la mère a moins de 18 ans lorsqu’elle accouche, le risque de décès de l’enfant la première année est de 60% plus élevé. Le mariage des mineurs met également la fille face à une plus grande vulnérabilité vis-à-vis de la violence domestique, dit l’ ONG .

« Les femmes irakiennes sont indignées », a déclaré Abu-Dayyeh à Euronews. « Nous sommes très inquiètes et cela affectera les femmes à tous les niveaux dans leur vie quotidienne.

« Je pense que nous verrons une explosion du mariage des enfants en Irak si elle est adoptée. Ce n’est pas logique, nous sommes en 2017 et nous continuons à régresser en termes de droits des femmes.  »

Tout report de compétence du gouvernement vers les tribunaux religieux pourrait également donner lieu à des changements dans les lois sur le divorce, la garde et l’héritage, ainsi que sur le mariage, a ajouté Abu-Dayyeh. « Certaines sectes religieuses disent que les femmes ne devraient pas hériter des biens immobiliers et de la garde d’un enfant, en cas de divorce il devrait être avec l’homme, pas avec les femmes », a-t-elle dit.

La Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq a demandé une consultation pour « assurer la protection et le respect des droits des femmes ». Abu-Dayyeh a indiqué qu’aucune date n’avait encore été fixée pour un vote sur le projet de loi.

(…) Euronews

via http://www.fdesouche.com/907255-filles-pourraient-etre-mariees-a-neuf-ansen-irak-projet-de-loi-approuve

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS