Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

31 décembre 2017 15:59

Des centaines de Coptes en pleurs et en colère, accompagnés par l’évêque copte orthodoxe d’Helwan, de dizaines d’évêques, de prêtres et de religieux coptes, ont célébré hier, 29 décembre, les obsèques des huit fidèles de l’église Mar Mina (saint Ménas) qui ont été abattus par des islamistes alors qu’une messe était célébrée ce matin là dans l’église.

L’attentat antichrétien a été revendiqué par l’État Islamique. Il est désormais possible de reconstituer le déroulement de cette tragédie.

Les assassins encapuchonnés ont commencé leur œuvre de mort en abattant deux frères coptes dans leur boutique non loin de l’église. Ils ce sont ensuite dirigés vers l’entrée de cette dernière, qui était protégée par deux policiers en faction qu’ils ont ensuite tués – très probablement ces deux policiers étaient musulmans.

Les fidèles présents dans l’église ont immédiatement fermé ses portes pour empêcher les terroristes d’entrer, mais six chrétiens qui se trouvaient devant l’entrée ont été tués, trois hommes et trois femmes. On évoque aussi cinq blessés. Le nombre d’assaillants n’est pas encore assuré, on parle de deux islamistes dont l’un a été tué dans l’action par des policiers arrivés en renfort.

Deux engins explosifs, appartenant aux islamistes, ont été désamorcés par les services de déminage. Le Père Antonio Daniel, prêtre de cette paroisse, a loué le rôle joué par l’imam de la mosquée qui fait face à l’église. Dès que cet imam s’est rendu compte de ce qui se passait, il a alerté par les hauts parleurs les fidèles musulmans présent dans la mosquée, pour les prières du vendredi, leur demandant de sortir de la mosquée et de se porter aux secours de leurs « frères coptes ».

Sans cette mobilisation et sans la présence d’esprit de ceux qui ont immédiatement fermé les portes de l’église, le bilan aurait pu être encore plus tragique.

Source : AsiaNews, 30 décembre

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS