Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 11:57
Rohani demande à Macron de neutraliser un «groupe terroriste» iranien en France

Au terme du sixième jour consécutif de manifestations en Iran, le président iranien a exhorté son homologue français à agir contre un groupuscule basé en France accusé d'encourager les violences en Iran. Emmanuel Macron a appelé à la «retenue».

D'après la télévision publique iranienne citée par l'AFP, le président de la République islamique d'Iran Hassan Rohani a demandé ce 2 janvier 2018 à son homologue français Emmanuel Macron de prendre des mesures contre les activités d'un «groupe terroriste» iranien basé en France.

D'après le dirigeant iranien, cette organisation serait impliquée dans les récentes manifestations dans le pays. «Nous critiquons le fait qu'un groupe terroriste ait une base en France, agisse contre le peuple iranien et encourage la violence. Nous attendons du gouvernement français qu'il agisse contre ce groupuscule terroriste», a déclaré Hassan Rohani lors d'une conversation téléphonique. Selon l'AFP, il s'agirait d'une claire allusion aux Moudjahidines du peuple. Ceux-ci sont accusés par les autorités iraniennes d'alimenter les violences et d'être liés à l'Arabie saoudite, rivale régionale de l'Iran.

 

Paris «préoccupé»

L'Elysée a fait savoir peu après la déclaration du président iranien que la visite du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Téhéran était reportée.

Plus tôt, le ministère des Affaires étrangères avait exprimé dans un communiqué «sa préoccupation face au nombre important des victimes et des arrestations» lors du mouvement de contestation, le plus important depuis 2009. Cette position a ensuite été réitérée par Emmanuel Macron lors d'un entretien téléphonique avec Hassan Rohani, prévu avant les événements qui secouent l'Iran. Le dirigeant français a notamment appelé à la «retenue et à l'apaisement».

La visite de Jean-Yves Le Drian, pour laquelle une nouvelle date sera trouvée selon l'Elysée, doit préparer celle d'Emmanuel Macron, qui a annoncé mi-octobre son intention de se rendre en Iran en 2018.

 

source

 

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS