Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 00:01

Un habitant de la région angevine a envoyé lundi 19 octobre 2020 un mail aux députés du Maine-et-Loire, pour leur demander de prendre des « dispositions d’exception » afin de « chasser dans les plus brefs délais les islamistes de France ». Il a reçu dès le lendemain la visite des gendarmes, une phrase de son courrier pouvant être interprétée comme une menace.

(…) Voici ce qu’il leur a écrit, après avoir été horrifié par l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine : Bonjour. En tant que citoyen français et père de famille, je vous demande instamment de prendre immédiatement les dispositions d’exception qui permettront de chasser dans les plus brefs délais les islamistes de France ou de les mettre hors d’état de nuire. Sans action rapide de votre part, je considère que vous porterez l’entière responsabilité des évènements qui suivront. Bien sincèrement. Ce courrier était signé de ses nom et prénom, avec le nom de sa commune.

Il raconte ce qui s’est passé ce mardi 20 octobre matin : Après avoir déposé mes enfants au centre aéré, je suis rentré chez moi où deux gendarmes m’attendaient. Ils étaient là à la demande de la préfecture, auprès de laquelle ce courrier avait été signalé. Ils m’ont demandé de les suivre à la gendarmerie, ce que j’ai refusé de faire. Ils sont ensuite repartis après avoir entendu mes explications, mais j’ai été vraiment abasourdi de voir que l’on m’envoyait les gendarmes pour un tel courrier.

Le signalement en préfecture avait été fait par Stella Dupont (LREM), députée de la 2e circonscription de Maine-et-Loire. La dernière phrase du mail, où il est questiondes évènements qui suivront a pu être interprétée comme une possible menace,

(…)

Ouest-France


En lien :

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS