Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 22:21

Lors de son allocution télévisée, le chef de l'Etat a annoncé un nouveau confinement de la France. Certains cadres politiques ont souligné “l'échec cinglant du gouvernement” dans la gestion de la crise.

Son intervention était attendue par tous les Français. Ce mercredi 28 octobre à 20 heures, Emmanuel Macron s'est exprimé avec gravité pour détailler les prochaines mesures qui devront permettre de freiner la deuxième vague du Covid-19.

« Si les efforts consentis ont été utiles, la  lucidité montre que cela ne suffit pas, cela ne suffit plus », a souligné en préambule le chef de l’Etat, tout en admettant que les mesures prises ont été « insuffisantes ». « Avons nous tout bien fait ? Non, mais nous avons fait tout notre possible », a déclaré le président de la République.

Sur un ton grave, pendant 22 minutes, Emmanuel Macron a mentionné que la « deuxième vague sera plus dure et plus meurtrière que la première », en insistant sur l'importance de donner « un coup de frein brutal au virus ».

« Dans ce contexte, ma responsabilité est de protéger tous les français», a poursuivi le chef de l'Etat qui a donc décidé de mettre en place un nouveau « confinement sur tout le territoire », à partir de vendredi et ce jusqu'au 1er décembre.

Les crèches, les écoles, les collèges et lycées resteront ouverts. Le télétravail sera généralisé et les activités du service public se poursuivront.

Comme lors de la première vague, il faudra une attestation pour sortir de son domicile. « Nous devons rester unis. Serrons-nous les coudes. Nous ne devons pas céder au poison de la division. Nous sommes la France », a conclu avec force le président de la République. A noter que le Premier ministre Jean Castex annoncera le détail des mesures à 18h30, jeudi 29 octobre.

 

« La France est de nouveau sonnée »

L'intervention d'Emmanuel Macron a immédiatement suscité une vague de réaction de la classe politique qui a pointé l'échec de l'exécutif pour sortir de cette crise sanitaire. « Ce soir, je pense à tous les Français sur lesquels s’abat la brutalité d’un nouveau confinement.

Une mesure rendue nécessaire par l’échec cinglant  du gouvernement dans la lutte contre le virus », a commenté sur Twitter le sénateur de la Vendée Bruno Retailleau. « La France est de nouveau sonnée. Les Français, nos commerçants paient l'incapacité de l'Exécutif à renforcer les moyens des hôpitaux », a lancé de son côté la sénatrice LR Valérie Boyer. « En reconfinant, Emmanuel Macron nous mène à la mort économique », a estimé l'éditorialiste Eric Zemmour, sur Cnews, juste avant la prise de parole du chef de l'Etat.

« Emmanuel Macron confine les Français chez eux mais laisse nos frontières ouvertes au sein de l'Union européenne... Incompréhensible ! Un peu de bon sens : contrôlons nos frontières nationales et exigeons un test négatif pour toute entrée sur le territoire national», a déclaré pour sa part le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan.

« La consigne du Président Macron : 'Restez chez vous !'. Mais, les ouvriers des usines, les travailleurs du bâtiment, les employés des services publics, les enseignants, les élèves, etc..  c'est à dire des millions de personnes : Au travail ! Incompréhensible...», a déploré le député de la France insoumise Alexis Corbière.

244 personnes décédées au cours des dernières 24 heures

Pour rappel, 2 821 personnes ont été hospitalisées et 372 patients ont été admis en réanimation en 24 heures. 244 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures, selon Santé publique France.

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS