Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 12:23

Trois personnes ont été tuées, dont deux dans une église, jeudi en plein coeur de Nice lors d'une attaque au couteau. L'auteur a été interpellé.

 Par 

L'essentiel :

 
  • Trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, et plusieurs autres ont été blessées jeudi dans le centre de Nice lors d'une attaque au couteau dont l'auteur a été interpellé, a-t-on appris de sources gouvernementales et policières. Les faits se sont déroulés vers 9 heures près de l'église Notre-Dame, en plein cœur de Nice, a-t-on ajouté de source policière.
  • Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé sur Twitter la tenue d'une « réunion de crise », place Beauvau, tandis que l'Assemblée nationale a décidé d'observer une minute de silence en solidarité de la ou des victimes. Le président Emmanuel Macron doit rejoindre la cellule de crise à 10 h 30. Le Premier ministre Jean Castex a quitté précipitamment l'Assemblée nationale pour s'y rendre également.

  •  
     

    Le Parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour « assassinat » et « tentative d'assassinat ».

 - Un homme abattu par la police à Avignon après une attaque au couteau

 

      À Avignon, ce jeudi matin, deux heures après l'attaque à Nice, un suspect aurait menacé des passants avant de foncer sur les forces de l'ordre, selon Europe 1.      

 

 - Un garde du consulat français de Jeddah, en Arabie saoudite, attaqué

 

      Un garde du consulat français de Jeddah, en Arabie saoudite, a été attaqué, indique l'ambassade, ajoutant : "Ses jours ne sont pas en danger."      

 

 - "Nos certitudes sont plus fortes que le fanatisme", déclare Giuseppe Conte

 

      Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a dénoncé jeudi "une vile attaque" après une agression au couteau qui a fait trois morts dans une église de Nice (sud-est de la France). "La vile attaque qui s'est produite à Nice n'ébranle pas le front commun en défense des valeurs de liberté et de paix. Nos certitudes sont plus fortes que le fanatisme, la haine et la terreur", a-t-il écrit sur son compte Twitter.      

 

 - François Hollande appelle à "l'unité"

 

      Invité d'Europe 1 jeudi matin, François Hollande a exprimé "une pensée pour les familles endeuillées". "C'est une nouvelle horreur qui frappe notre pays, après beaucoup d'autres, et notamment à Nice", a-t-il ajouté, appelant "au courage, à l'unité et à la cohésion".      

 

 - Deux femmes et un homme tués

 

      Selon nos informations, la première victime est une femme âgée dont le corps a été retrouvé égorgé, presque décapité, près du bénitier de l'église. Elle était venue prier de bon matin. 
La seconde victime est un sacristain, un employé du diocèse. La troisième personne décédée est une femme, morte à l'extérieur de l'édifice, dont le corps a été retrouvé lardé de coups de couteau.      

 

 - “Les chrétiens ne doivent pas devenir un symbole à abattre"

 

      La Conférence des évêques de France (CEF) a qualifié jeudi d'acte "innommable" l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans la basilique Notre-Dame de Nice et a souhaité que "les chrétiens ne deviennent pas une cible à abattre". "Nous sommes émus, très touchés et dans une sorte de sidération devant ce genre d'acte innommable", a déclaré à l'Agence France-Presse le père Hugues de Woillemont, le porte-parole de la CEF. "Il y a une urgence à combattre cette gangrène qu'est le terrorisme, de la même façon qu'il y a urgence à mettre en place de manière concrète une fraternité dans notre pays", a-t-il ajouté.      

 

 - "Trop, c'est trop", lance Christian Estrosi

 

      Tout doit être fait "pour anéantir définitivement l'islamo-fascisme de notre territoire", a déclaré le maire LR de Nice, Christian Estrosi, jeudi, réagissant à l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans une église de la ville. "Trop, c'est trop, il est temps maintenant que la France s'exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l'islamo-fascisme de notre territoire", a ajouté Christian Estrosi, demandant que "toutes les églises soient mises sous surveillance ou fermées, ainsi que tous les autres lieux de culte de la ville".      

 

 - Une victime a réussi à fuir, avant de décéder

 

      Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées dans l'église Notre-Dame, en plein centre de cette ville de la Côte d'Azur, selon des sources policières. Une troisième, grièvement blessée, a réussi à fuir vers un bar, mais est également décédée, selon des sources policières. 

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS