Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 01:25

On dit que des jeunes d’apparence méditerranéenne ont crié “allah akbar”

La France a été frappée par une vague de violence islamiste après le meurtre brutal du professeur Samuel Paty, qui a été décapité dans la rue pour avoir montré les dessins controversés de Mahomet en classe. Tout récemment, trois personnes ont été tuées dans une église de Lyon et de nombreuses autres ont été blessées.

Maintenant, selon un article de “Kurier”, un incident se serait également produit à Vienne – heureusement sans aucune victime. Selon l’article une trentaine de jeunes auraient pris d’assaut l’église d’Anton de Favoriten jeudi et se seraient révoltés. Ils auraient donné des coups de pied contre les bancs et le confessionnal et crié “Allahu Akbar”. Personne n’a été menacé et aucun dommage n’a été signalé.

Le prêtre a finalement appelé la police. Mais quand les officiers sont arrivés, les émeutiers étaient déjà partis. Officiellement, la police “suppose qu’il s’agit d’une farce de jeunes”.

Selon le “Kurier”, cependant, l’Office national pour la protection de la Constitution a pris en charge l’enquête sur cette affaire. Les suspects seraient un groupe de jeunes Turcs qui s’étaient rencontrés sur la Reumannplatz quelques heures auparavant. Déjà là, des émeutes sous forme d’échauffourées et de jets de pétards avaient eu lieu. La police a contrôlé dix des adolescents et a également pu établir leur identité.

Le groupe n’est pas censé être inconnu. Ce groupe serait composé d’islamistes fanatiques qui provoquent des troubles à Favoriten depuis des mois.

Nehammer : “Il n’y a pas de tolérance là-bas”

Le gouvernement a également été choqué par cet incident. “Nous nous opposons de toutes nos forces à toute forme d’extrémisme, il n’y a pas de tolérance. En Autriche, nous ne permettrons jamais que le droit de pratiquer librement notre religion soit détruit et nous protégerons la communauté chrétienne de toutes nos forces”, a déclaré le ministre de l’intérieur Karl Nehammer en réponse à l’incident. “J’ai immédiatement chargé le directeur général de la sécurité publique de sensibiliser tous les services de police à l’actualité et d’intensifier la surveillance de l’espace public, en particulier dans les points chauds favoris.

La ministre de l’intégration, Susanne Raab, a également été choquée : “Les sociétés parallèles sont un terreau pour la violence. Nous devons combattre toute forme d’extrémisme et d’islamisme dès le début afin d’éviter que le pire ne se produise. C’est bien que la police soit intervenue immédiatement et ait augmenté la présence dans Favoriten”.

Dans un premier temps, 50 agents supplémentaires ont été envoyés à Favoriten pour la surveillance et le contrôle. En outre, en réponse à la vague de terreur en France, une protection accrue des installations françaises a été ordonnée, ainsi qu’une surveillance accrue dans les lieux publics.

Wien24

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS