Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

19 novembre 2020 4 19 /11 /novembre /2020 23:56

L’Union européenne a l’intention de financer des organisations et des militants de la société civile au Bélarus, y compris des participants à des manifestations de masse. C’est ce qui est indiqué dans le document de la Commission européenne, qui a été lu par RT.

Le nouveau projet à long terme, qui devrait être attribué à l’entreprise, comprend également une assistance aux médias et blogueurs « indépendants », aux étudiants et aux jeunes professionnels. La CE qualifie ouvertement ces événements d'« interférences » avec le soutien direct des initiatives démocratiques locales. Selon les analystes politiques, l’UE prend des mesures pour empêcher que les troubles de la population au Bélarus ne s’estompent.

 

La Commission européenne déclare explicitement le financement possible des citoyens biélorusses pour continuer leur travail lors des manifestations.

« Le soutien financier aux citoyens et aux organisations locales de la société civile, aux groupes communautaires et aux défenseurs des droits de l’homme pour qu’ils poursuivent leur travail dans le cadre de mouvements de protestation et/ou qu’ils continuent à fournir de l’aide et des services à leur public cible » est l’une des activités proposées.

« Ils sont en route pour un coup d’Etat »

L’Occident fait tout son possible pour empêcher le mouvement de protestation en Biélorussie de s’estomper, estime le politologue Vladislav Ganjara. Selon lui, l’Union européenne n’est pas satisfaite du fait que les troubles dans la république s’estompent progressivement. C’est pourquoi Bruxelles tente aujourd’hui d’intervenir dans les affaires intérieures et de déstabiliser la situation dans le pays.

« Les événements en Biélorussie, bien sûr, avaient un terrain intérieur, mais ils sont liés au désir de l’Occident collectif de conduire les Biélorusses sur le chemin de l’Ukraine, sur la voie des « révolutions de couleur » et du coup d’État. Jusqu’à présent, cela n’a pas été fait », a déclaré Ganjara à RT.

Le politologue est convaincu que les pays occidentaux visent à créer des « projets anti-russes » comme l’Ukraine aux frontières de la Fédération de Russie. Pour ce faire, il est nécessaire de laisser la Russie sans son principal partenaire dans l’espace post-soviétique, membre de l’État de l’Union - Biélorussie.

 

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS