Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 01:49

La ministre de la Justice, Judit Varga, a déclaré dans une interview publiée dans le quotidien allemand Die Welt que la Hongrie était traitée comme « un mouton noir uniquement en raison du rejet de l’immigration ».

Judit Varga a salué le travail de la présidence allemande de l’Union européenne et a déclaré que « l’équilibre est positif […] malgré l’épidémie de coronavirus. » La priorité devrait maintenant être de distribuer le fonds de rétablissement de 750 milliards d’euros qui sera mis à disposition pour compenser le plus rapidement possible les conséquences de la pandémie, a-t-elle déclaré.

Elle a noté que, sous la présidence allemande, le Conseil et le Parlement européen ont conclu un accord pour subordonner le financement de l’UE au respect des règles de l’État de droit. Mme Varga a qualifié l’accord de « mauvais compromis » qui mettait en danger l’État de droit au lieu de le protéger.

L’une des conséquences de l’accord pourrait être que Bruxelles pourrait recourir au « chantage idéologique » contre les États membres en les obligeant à adopter leurs opinions politiques, a-t-elle souligné.

Mme Varga a noté que le Conseil européen avait adopté en juillet un accord selon lequel le budget pluriannuel de l’UE et le Fonds de redressement ne pouvaient être liés par des questions relevant de l’État de droit. Le gouvernement hongrois considère que tous les paquets qui violent cet accord sont inacceptables, a-t-elle déclaré.

Les valeurs fondamentales de l’UE devraient être protégées par un débat ouvert et des « modifications à l’unanimité du traité européen », a-t-elle déclaré.

Nous voulons protéger nos racines chrétiennes. Nous ne voulons pas d’une société multiculturelle. Nous voulons garder le mariage comme lien entre une femme et un homme…

SOURCE

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS