Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 16:02

Un jeune homme, armé d'un couteau, a tué jeudi matin trois personnes dans l'église Notre-Dame de l'Assomption de Nice. Les victimes sont deux femmes, une sexagénaire et une quadragénaire de nationalité brésilienne, et le sacristain de la basilique, un homme de 55 ans.

12H44

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a estimé que l'auteur présumé de l'attaque mortelle au couteau jeudi dans la basilique de Nice, était «manifestement» venu en France «pour tuer», dans un entretien au journal la Voix du Nord publié dimanche.

Le Tunisien de 21 ans, blessé grièvement lors de son arrestation, «n’était présent sur le territoire national que depuis quelques heures. Il est manifestement venu là pour tuer. Comment expliquer sinon pourquoi il s’est armé de plusieurs couteaux à peine arrivé», affirme le ministre. «Bien sûr, il appartient au procureur antiterroriste de définir quand son projet meurtrier s’est construit. Mais il n’est visiblement pas venu pour obtenir des papiers», a-t-il ajouté.

Selon une source proche de l'enquête, l'homme est arrivé à Nice mardi et a été repéré par des caméras de vidéosurveillance à proximité de la basilique la veille des faits. Avec des antécédents judiciaires de droit commun - violence et drogue -, il avait quitté mi-septembre la ville de Sfax, au centre de la Tunisie, où il vivait avec sa famille.

Arrivé clandestinement en Europe par l'île italienne de Lampedusa le 20 septembre, il aurait débarqué sur le continent, à Bari, dans le sud de l'Italie, le 9 octobre.

 

10H29

Deux hommes âgés de 25 et 63 ans ont été interpellés, portant à six le nombre de personnes placées en garde à vue dans l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Les deux hommes ont été interpellés samedi en fin d'après-midi au domicile d'un individu arrêté quelques heures plus tôt, vers 15H00, à Grasse (Alpes-Maritimes), a précisé cette source. Ce dernier, un ressortissant tunisien de 29 ans, est soupçonné d'avoir côtoyé l'assaillant. Trois autres suspects étaient toujours en garde à vue dimanche: un homme de 47 ans, arrêté jeudi soir après avoir été vu aux côtés de l'agresseur sur des images de vidéosurveillance la veille de l'attaque, et un individu de 35 ans, interpellé vendredi à Nice pour avoir été en contact avec l'auteur présumé de l'attaque.

 

Le cousin du deuxième suspect, âgé de 33 ans, présent à son domicile au moment d'une perquisition des policiers, a aussi été arrêté. L'assaillant présumé, un Tunisien de 21 ans, gravement blessé par balles par une patrouille de la police municipale, n'a pu être entendu par les enquêteurs.

DIMANCHE 1ER NOVEMBRE 

17H59

Un ressortissant tunisien de 29 ans a été interpellé samedi, portant à quatre le nombre de personnes placées en garde à vue dans l'enquête sur l'attaque mortelle dans la basilique de Nice, a-t-on appris de source judiciaire.

Le quatrième suspect, interpellé à Grasse (Alpes-Maritimes) et placé en garde à vue vers 15H00, est soupçonné d'avoir côtoyé l'assaillanta précisé cette même source sans plus de détails sur le profil du jeune homme.

Trois autres hommes sont en garde à vue: jeudi soir, un premier suspect âgé de 47 ans avait été arrêté après avoir été vu aux côtés de l'agresseur sur des images de vidéosurveillance la veille de l'attaque.

Le deuxième, âgé de 35 ans, a été interpellé vendredi à Nice entre 18H30 et 19H00 pour avoir été en contact avec le tueur la veille des faits. Un troisième homme âgé de 33 ans est entendu par les enquêteurs: cousin du deuxième suspect, il était présent lors de la perquisition des policiers au domicile de ce dernier. «On essaie de clarifier son rôle dans tout ça», a précisé la source judiciaire. 

Les trois hommes étaient toujours en garde à vue samedi, a précisé la source judiciaire. 

9H47

Le troisième individu interpellé ce samedi est le cousin de la deuxième personne placée en garde à vue vendredi, a indiqué une source judicaire à CNEWS. 

9H45

9H12

Après l'interpellation d'un homme ayant été en contact avec l'assaillant vendredi, un troisième homme a été placé en garde à vue ce samedi dans l'enquête sur l'attaque mortelle dans la basilique de Nice, selon une source judiciaire. Il s'agit d'un proche de l'individu placé en garde à vue vendredi soir.

L'homme, âgé de 33 ans, était présent lors de la perquisition vendredi soir des policiers au domicile du deuxième suspect soupçonné d'avoir été en contact avec l'assaillant la veille des fait. "On essaie de clarifier son rôle dans tout ça", a précisé la source judiciaire. 

SAMEDI 31 OCTOBRE

21H28

Un deuxième homme, qui avait été en contact avec l'assaillant, a été interpellé et placé en garde à vue ce vendredi. 

L'homme, âgé de 35 ans, est soupçonné "d'avoir côtoyé l'auteur des faits la veille de l'attaque, comme le premier" suspect, âgé de 47 ans, qui est en garde à vue depuis jeudi soir, a précisé une source judiciaire à l'AFP. Il a été interpellé entre 18H30 et 19H00 à Nice, selon la source judiciaire et une source proche de l'enquête.

15H04

Quelque 7.000 membres des forces de l'ordre, dont pour moitié des gendarmes réservistes, seront mis dès lundi à disposition des préfets pour assurer la sécurité, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin au lendemain de l'attaque au couteau de Nice.

"Le conseil de défense a décidé de l'augmentation de notre posture de vigilance", a déclaré M. Darmanin à l'issue de sa réunion autour d'Emmanuel Macron.

lire la suite

Partager cet article

Repost0
Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS