Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

En direct Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2017

Flag Counter

articles lus en ce moment

 

 

13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 11:35

L’Institution Sainte-Anne, près de Bordeaux, est sous surveillance maximale après le signalement d’individus rôdant depuis plusieurs jours autour de l’établissement.

L’inquiétude grandit au sein de l’Institution Sainte-Anne du Bouscat, près de Bordeaux. Comme le rapporte 20minutes, cet établissement catholique, qui regroupe une école et un collège, a été visé par une inscription particulièrement menaçante.

Mardi 10 novembre, le message « Vous êtes tous morts » a ainsi été retrouvé sur une palissade de l’Institution. Les autorités policières et judiciaires prennent l’affaire très au sérieux. « Une enquête pénale est diligentée en flagrant délit depuis mardi et confiée à la sûreté départementale de Gironde pour des faits de menace de mort », a indiqué à 20minutes la procureure de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie.

« On a constaté la présence d'individus qui semblaient suspects »

Et d’ajouter : « De multiples investigations sont en cours afin d’identifier le ou les auteurs de ces menaces qui s’inscrivent dans un contexte particulier. » Depuis le 6 novembre, les services de police ont eu connaissance d’un certain nombre d’événements ne constituant pas une infraction pénale mais invitant malgré tout à la plus grande prudence : véhicule repéré aux abords de l’établissement, individus se renseignant sur les lieux. « On a constaté la présence d'individus qui semblaient suspects », a déclaré à France 3 Aquitaine Rozenn Petit, directrice du collège.

« Les services de police sont particulièrement mobilisés sous la direction du parquet de Bordeaux pour mener ces investigations dans les plus brefs délais et assurer la sécurité de tous », a pour sa part insisté la magistrate.

La direction de l’établissement a décidé d'aller au-devant des parents d’élèves pour les prévenir « d'une alerte vigipirate sur Sainte-Anne »

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS