Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

4 décembre 2020 12:19
Près du QG de Pfizer à New York

«C'est quelque chose qui doit être examiné»: d’après le PDG du géant pharmaceutique Pfizer, Albert Bourla, la société ignore encore si ceux qui reçoivent son vaccin contre le Covid-19 peuvent encore transmettre le virus.

Alors que le Royaume-Uni est devenu le premier pays à autoriser le vaccin de Pfizer, son PDG, Albert Bourla, a accordé une interview à NBC News en donnant des détails sur ce vaccin.

«Même si j'ai reçu cette protection, suis-je toujours capable de le [le coronavirus, ndlr] transmettre à d'autres personnes?», lui a demandé le journaliste de NBC Lester Holt.

«Je crois que c'est quelque chose qui doit être examiné», a livré en guise de réponse le PDG. «Nous n'en sommes pas certains pour le moment avec ce que nous savons.»

Critiques sur un nationalisme pharmaceutique

Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser le vaccin de Pfizer, dont 40 millions de doses ont été achetées. Il sera disponible à partir de «la semaine prochaine», a indiqué un porte-parole du gouvernement britannique mercredi 2 décembre.

Le gouvernement britannique a par la suite assuré que le Brexit avait permis au Royaume-Uni d'être le premier pays occidental à autoriser un vaccin. Une affirmation qui lui a attiré des critiques sur un nationalisme pharmaceutique.

Efficacité de 95%

Le 18 novembre, le géant pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont annoncé que leur candidat vaccin contre le Covid-19 était efficace à 95%.

Une dose du vaccin de Pfizer coûtera 19,50 dollars (environ 16 euros), le prix de la vaccination par personne sera donc d’environ 40 dollars (presque 33 euros).

source

Partager cet article

Repost0