Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

14 janvier 2021 19:18

Le gouvernement a mis en ligne un «baromètre des résultats de l’action publique» pour mesurer la portées de ses réformes. Un outil qui valide les diagnostics des Gilets jaunes selon une ministre.

Le «baromètre des résultats de l’action publique», lancé par le gouvernement le 13 janvier, valide certaines thèses des Gilets jaunes, rapporte L’Opinion.

Ce nouvel outil permet aux Français de visualiser la portée des réformes entreprises, sur tout le territoire. Depuis la suppression de la taxe d’habitation jusqu’à la réduction de la mortalité sur les routes, en passant par le dédoublement de certaines classes scolaires.

Principal enseignement: le baromètre valide les constats avancés par les Gilets Jaunes, notamment en matière de fractures territoriales, comme l’a admis la ministre de la Transformation et de la fonction publiques, à la suite d’un séminaire gouvernemental.

«Quand vous regardez les résultats par département, il y a de réelles inégalités. Les Gilets jaunes l’avaient légitimement montré, avaient appelé au fond à une forme d’aide pour que l’État se reconcentre sur la réalité de certains territoires, où certaines réformes manifestement ne progressent pas», a ainsi déclaré Amélie de Montchalin devant la presse.

«Résorber les écarts»

Le déploiement de la fibre optique peut notamment être cité comme exemple de ces inégalités territoriales, le réseau couvrant 31% des logements et locaux professionnels en Bourgogne-Franche Comté, contre 85% en Île-de-France.

Des fractures qu’Amélie de Montchalin met sur le compte d’un «manque d’action collective». La ministre s’est malgré tout félicitée des résultats «très positifs» mis en exergue par le nouveau baromètre. Elle a souligné que la fin du quinquennat serait consacrée à «résorber les écarts» pouvant exister entre les régions, pour «qu’aucun territoire, aucun Français [ne soit] oublié».

 

source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS