Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

8 janvier 2021 22:06

Le Figaro consacre, ce vendredi 8 janvier 2021, un long reportage aux efforts du Maroc en matière de lutte contre le djihadisme, via la formation des imams et le “contrôle” des mosquées.

(…) Le Figaro rappelle dans cet article que depuis cinq ans, de jeunes Français ont eu accès à l’institut, grâce à une convention signée entre le Rabat et Paris, sous le mandat de François Hollande, indiquant que les attentats de 2015 en France “prétendument commis au nom d’Allah avaient incité les autorités françaises à trouver des moyens de contrecarrer les discours de haine et de violence qui avaient animé leurs auteurs”.

L’ouverture de l’institut Mohammed VI “tombait à point nommé” à cette époque, explique Le Figaro, pour lequel que “l’islam «du juste milieu» prôné et prêché dans le royaume contribuerait à éclairer et éduquer de jeunes Français selon un culte de paix ouvert aux autres croyances”.

L’établissement, qui accueille non seulement des Marocains et des Français, mais aussi de nombreux étudiants venus d’Afrique subsaharienne, abrite une “vaste” bibliothèque qui “porte témoignage de la diversité et de la qualité des enseignements dispensés”, souligne le quotidien, fondé au début du XIXsiècle, sous le court règne de Charles X, lors de la période de la Restauration. 

“On est loin du simple apprentissage par cœur des versets du Coran que pratiquent tant d’écoles coraniques dans le monde musulman. Des ouvrages de philosophie, de sociologie, d’histoire, de sciences humaines en général côtoient des séries de monographies produites à l’institut – écrites en arabe, en français ou en anglais – qui abordent les thèmes les plus variés: le christianisme, le judaïsme, la santé mentale, le droit de la famille, pour ne citer que quelques exemples. Sans oublier des fascicules issus de colloques destinés à décortiquer et réfuter en détail les «thèses et allégations terroristes»”, explique l’envoyé spécial du Figaro.

Le 360

ET POURTANT :

Malgré la pluralité religieuse et la tolérance affichée vis-à-vis des chrétiens et des juifs, la communauté chrétienne, ultraminoritaire, n’arrive toujours pas à se faire une place dans la société marocaine. En cause, la discrimination sociale et professionnelle dont font l’objet la plupart des convertis.

Dans un pays où la Constitution garantit la liberté des cultes et l’égalité des chances, les 8 000 chrétiens du royaume, dont la majorité sont protestants, estiment être plutôt victimes de répression et de persécution. « Nous renouvelons l’expression de nos aspirations aux libertés de base dont nous, chrétiens marocains, sommes encore souvent privés », avait lancé la Coordination des Chrétiens marocains. (…)

Deux jeunes étudiants, récemment convertis au christianisme, ont été victimes de harcèlement, avant d’être expulsés de la maison familiale à Beni Mellal. Une famille marocaine avait également été priée de quitter un logement, pour des raisons de religion.

Aussi, ajoute Adam Al-Ribati, le harcèlement ne se limite pas à la famille et à la société. À Casablanca toujours, un homme, rejeté par ses collègues de bureau, a été licencié abusivement, malgré la médiation de l’inspecteur du travail.

Bladi.net

Partager cet article

Repost0