Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

19 février 2021 18:43

Raison invoquée : les protocoles sanitaires. L’opposition municipale dénonce un prétexte et un passage en force « choquant et sectaire » en période de crise économique, alors que des familles ont besoin d’aide alimentaire.

A compter de la rentrée de février, les 31 000 enfants qui fréquentent les cantines scolaires lyonnaises se verront servir, chaque jour, un menu unique et végétarien, pour cause de protocole sanitaire. L’opposition dénonce un « tour de force » vers la fin de la viande, la mairie s’en défend.

Rôti, blanquette de veau ? Rosette de Lyon, pâté en croûte ? Rayés de la carte de la cantine dans la capitale française de la gastronomie. Ainsi en a décidé la mairie écologiste, « suite au protocole sanitaire présenté le 2 février 2021 et qui impose aux collectivités territoriales de nouvelles contraintes en termes d’organisation ».

C’est ce qu’explique, dans un mail daté du 15 février et destiné aux responsables éducation des mairies d’arrondissement, l’adjointe en charge des questions éducatives, Stéphanie Léger, une ex de la FCPE. Dans ce texte, que l’Opinion s’est procuré, on lit qu’à compter du lundi 22 février, « la ville de Lyon proposera un menu unique sans viande pour pouvoir servir plus rapidement les élèves et fluidifier les repas. » L’information, publiée par le site satirique Lyon People, a d’abord suscité l’incrédulité.

« Nous avons bien décidé qu’il y aurait un menu unique à partir de la rentrée des vacances, confirme Leslie Brunner, porte-parole de la mairie. Il y aura désormais, en plus de l’entrée, du laitage et du dessert un plat unique sans viande, mais qui pourra contenir de l’œuf ou du poisson. C’est la solution que la Ville de Lyon a choisie pour adapter le protocole imposé par l’Education nationale. On va laisser deux mètres entre les enfants et les faire manger par groupe de classes. Il faut donc aller plus vite :

la viande, c’est plus long à cause de la sauce et de la découpe. Et puis, sans viande, c’est aussi ce qui convient à tous les régimes alimentaires, y compris les enfants qui ne mangent pas de porc. »…

L’Opinion

Partager cet article

Repost0