Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

1 février 2021 21:45

À l’heure où les hospitalisations pour Covid-19 augmentent en France, la capacité de l’hôpital public à faire face à l’épidémie semble toujours incertaine.

Pour l’économiste Philippe Murer, ce sont nos gouvernants qui sont responsables d’avoir «détruit» l’hôpital public. Et qui continuerait de le faire en pleine crise sanitaire.

20.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures. Des hospitalisations et des entrées en réanimation en hausse. Les données de Santé publique France de ce dimanche 31 janvier rappellent les risques d’une saturation de l’hôpital public français.

Pour Philippe Murer, le gouvernement continuerait pourtant de supprimer des lits, «sous ordre de l’Union européenne». Une logique à «court terme» de «compression des coûts n’importe où» qui explique «cette catastrophe», déclare l’économiste au micro de Sputnik.

Philippe Murer se réfère à l’information diffusée au mois d’octobre 2020 par Le Canard enchaîné et rappelée récemment par l’économiste Gaël Giraud sur son compte Twitter. Le journal satirique avait révélé que le nombre de lits de réa en Île-de-France avait chuté depuis mars 2020, de 2.500 à 1.700, soit une baisse de 30%!

Une tendance qui ne date pas d’hier: «65.000 lits ont été supprimés entre 2011 et 2018», ajoute Philippe Murer.

Une logique «catastrophique» qui aura contraint l’État, devant la hausse des hospitalisations, à faire «l’erreur d’une gestion par le confinement». Une erreur qui aura coûté «400 milliards d’euros» selon l’économiste qui dénonce cette «caste stupide de financiers et de comptables qui nous dirige!»

 

source

Partager cet article

Repost0