Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

2 mars 2021 21:31

Le Maroc refuse de coopérer dans l’extradition de Malika El Aroud, celle qui est surnommée « la veuve noire » du djihadisme. L’annonce a été faite, lundi par Sammy Mahdi le secrétaire d’État à l’asile.

Il ne lui reste que sa nationalité marocaine à faire valoir. Mais depuis 2019, le Conseil du Contentieux des Étrangers essaye d’organiser son rapatriement sans y parvenir. Le Maroc reste de marbre devant la demande qui lui a été adressée. « Pour l’instant, elle ne peut pas être éloignée du territoire belge. Bien sûr, elle reste dans le collimateur des services », explique le secrétaire d’État belge à l’Asile et à la migration, Sammy Mahdi dans un communiqué.

Il juge « frustrant » le comportement du Maroc et demande des sanctions en matière de visas pour les pays qui ne reprennent pas leurs propres citoyens. « Le retour ne doit pas rester une proposition facultative pour les pays d’origine. Les pays qui coopèrent bien peuvent être récompensés par des avantages en matière de visas, mais ces avantages devraient être retirés lorsque les pays ne le font pas », a-t-il menacé.

bladi

20/12/2021

Sous le coup d’une décision d’expulsion vers le Maroc, son pays d’origine, Malika El Aroud, déchue de sa nationalité belge, avait fait une demande d’asile en Belgique, ce qui vient de lui être refusé.

Sa demande a été refusée par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA), rapportent plusieurs médias belges, dont le journal La Libre Belgique. Son avocat conteste et compte saisir le Conseil du contentieux des étrangers. […]

Elle «s’expose à la torture ou à des traitements inhumains et dégradants si elle est renvoyée vers le Maroc», craignent ses avocats. Ancienne épouse de l’un des assassins du commandant Massoud, Malika El Aroud, avait été condamnée à plusieurs reprises en Suisse et en Belgique pour son soutien à des organisations criminelles.

bladi

Partager cet article

Repost0